Parcoursup, accès à l'université : ce qui va changer pour les bacheliers

Parcoursup, accès à l'université : ce qui va changer pour les bacheliers
A lire aussi

LesEchos, publié le jeudi 30 novembre 2017 à 18h18

De nouvelle règles pour entrer à l'université. Le projet de loi intitulé « Orientation et réussite des étudiants », présenté en Conseil des ministres le 22 novembre 2017, vise notamment à supprimer le tirage au sort et réduire le taux d'échec en première année de fac. Ce texte, né après trois mois de concertation avec les principaux acteurs du monde éducatif, sera débattu au Parlement à partir du 12 décembre.

«Notre objectif est qu'à la rentrée prochaine nous soyons en capacité d'accueillir tous les bacheliers » à l'université, a expliqué la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recheche, Frédérique Vidal. L'été dernier, le nombre de bacheliers laissés sans affectation après les premières vagues de réponse sur la plateforme APB avaient atteint…

Lire la suite sur LesEchos

 
7 commentaires - Parcoursup, accès à l'université : ce qui va changer pour les bacheliers
  • On n’a pas voulu crever l’abcés qui est l’instauration d’une vraie sélection ..

  • Il serait intéressant de savoir quel est le coût moyen d'un étudiant, selon les filières,par an alors que beaucoup abandonnent dès la première année ou se comportent en "touristes". Déjà à notre époque, certains avaient du mal à travailler sérieusement. et contrairement à ce qui est communément avancé, on cumulait aussi travail salarié et études qui nous faisaient rentrer chez nous à 23 heures ; les enfants modestes ou orphelins comme moi saisissaient leurs chances, se battaient et réussissaient.Il fallait avoir le goût du travail, et rien n'a changé en ce bas monde. Au moins, le bac valait quelque chose.
    Il est urgent de vérifier les compétences pendant la scolarité et d'aider les jeunes à ne pas se fourvoyer pour éviter les mauvaises orientations. Cela ne va pas.

  • la sélection en relevant le niveau du bac . c'est sans doute trop simple

  • Une licence accélérée en 2 ans tout en réduisant le taux d'échec : ça me paraît compliqué !

  • avatar
    ptitgibus  (privé) -

    Ce qui va changer ? Rien comme d'habitude , on va laisser moisir la situation ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]