À Toulon, Emmanuel Macron remercie ses militants pour avoir bravé le Front national

À Toulon, Emmanuel Macron remercie ses militants pour avoir bravé le Front national

LeHuffPost, publié le samedi 18 février 2017 à 19h05

En meeting à Toulon où ses partisans ont été bousculés par des manifestants venus dénoncer ses propos sur la colonisation, Emmanuel Macron a accusé ce samedi 18 février le Front national d'avoir tenté de l'empêcher de tenir sa réunion publique, se posant en défenseur de la démocratie face à l'extrême droite et à une "droite dure". "Merci d'être là à Toulon. Vous êtes des courageux parce que vous êtes venus jusqu'ici alors que, à l'entrée de cette salle, il y en avait qui ne voulaient pas vous laisser entrer", a lancé dès sa prise de parole le candidat En Marche!.



Tout en appelant ses 1200 sympathisants (2000 étaient initialement attendus) à ne pas siffler, Emmanuel Macron a affirmé que cette épreuve "était un test de solidité de notre démocratie. C'est cela ce qui se joue dans cette campagne", accusant le Front national, qu'il avait déjà assimilé aux "ennemis de la République", de se poser en ennemi de la démocratie.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU