A Public Sénat, l'arrivée d'Yves Jégo à l'antenne fait débat

A Public Sénat, l'arrivée d'Yves Jégo à l'antenne fait débat
L'ancien secrétaire d'Etat et parlementaire Yves Jégo, à l'Elysée à Paris, le 30 janvier 2018

, publié le mardi 20 octobre 2020 à 18h37

La société des journalistes (SDJ) de la chaîne Public Sénat a déploré mardi que la présentation d'une nouvelle émission ait été confiée à une personnalité politique, Yves Jégo, "ex-secrétaire d'Etat sous Nicolas Sarkozy, ancien député UDI et toujours conseiller municipal" d'une commune de Seine-et-Marne.

Cette émission mensuelle, "Cocorico", destinée à promouvoir le made in France, sera diffusée à partir de mardi à 22H00.

La SDJ de Public Sénat "tient à dénoncer clairement ce choix éditorial de la chaîne et s'en désolidarise sans équivoque. L'annonce de cette nouvelle émission a particulièrement ému les journalistes de la rédaction, tant sur la forme (annonce faite par un simple message noyé au milieu de la lettre interne) que sur le fond".

"Même s'il n'a plus de responsabilité politique au niveau national, le nom d'Yves Jégo reste associé à la droite et au centre, ce qui risque, évidemment, de donner une couleur politique à la chaîne, par sa simple présence à l'antenne. Ce qui n'est pas acceptable. Or, faut-il le rappeler, Public Sénat vise une totale indépendance envers toutes formations ou pouvoirs politiques", poursuit le communiqué.

Sans remettre en cause "l'engagement d'Yves Jégo pour le made in France", la SDJ estime que "la direction aurait très bien pu confier l'émission à un journaliste ou à un animateur télé".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.