A Menton, la police aux frontières sous inspection parlementaire

A Menton, la police aux frontières sous inspection parlementaire

Oscar, après avoir passé la nuit dans les locaux, retourne en Italie à pied à la suite d'un refus d'entrée sur le territoire.

Libération, publié le dimanche 01 avril 2018 à 11h00

Un orage arrose le poste-frontière de Menton (Alpes-Maritimes). Des éclairs zèbrent l'obscurité. Au petit matin, samedi 31 mars, la circulation entre l'Italie et la France est anecdotique.

Quand Guillaume Gontard, sénateur EELV de l'Isère, se présente à la police aux frontières pour une visite surprise, la torpeur cède à des longues tractations. Un policier ose, face à l'élu : «Vous voulez un pied dans la réalité ? Passez une semaine avec nous, voyez les horaires qu'on fait. C'est bien que vous soyez venus, parce que les gens qui nous dirigent ne savent pas la réalité du terrain.» L'agent, sorti fumer, ajoute : «C'est compliqué tout ça, pour les migrants, pour nous. Le plus dur, c'est les enfants, ça fait mal. Je suis là depuis un an, le pire que j'ai vu, c'est un…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.