A la SNCF, «un gamin de 26 ans se suicide et vous trouvez ça normal ?»

Libération, publié le jeudi 24 mai 2018 à 21h16

Il est tôt lundi matin lorsque Julien Pieraut, un cheminot de 26 ans, prend la direction du technicentre Est-Européen à Pantin (Seine-Saint-Denis). Avant d'arriver sur son lieu de travail, vers 5 heures, il s'arrête en chemin. A un passage à niveau, il se jette sous un train. «Un geste incompréhensible pour un gamin si jeune», regrette l'un de ses collègues en marge d'un rassemblement en son hommage, jeudi.

Beaucoup d'entre eux tentent aujourd'hui de trouver des réponses à ce drame. Pour Mathieu Borie, délégué SUD rail à Paris-Est, s'il ne faut pas tirer de conclusions hâtives, les circonstances laissent à penser que le contexte professionnel a pu jouer un rôle : «Il s'est suicidé en se rendant sur son lieu de travail un lundi de Pentecôte. Ça rend incontestable le

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.