À La République en marche, la fronde de certains militants

À La République en marche, la fronde de certains militants©Capture BFMTV

Source BFMTV, publié le lundi 24 juillet 2017 à 07h15

Des adhérents de La République en marche saisissent la justice. Leur requête: l'annulation de la convocation à l'assemblée générale où doivent être adoptés les nouveaux statuts de la formation politique.

Il dénonce le manque de démocratie au sein du parti.



Vent de fronde à La République en marche. Un collectif d'adhérents vient de saisir la justice pour faire annuler la convocation à l'assemblée générale où doivent être adoptés les nouveaux statuts du parti politique qu'ils jugent trop peu démocratiques. Ces dizaines de partisans et animateurs de comités locaux ont déposé un recours en référé devant le tribunal de grande instance de Créteil, dans le Val-de-Marne. pour tenter d'obtenir l'annulation du scrutin. Le vote pour adopter les nouveaux statuts a débuté ce dimanche et doit s'achever le 30 juillet.

La quarantaine de requérants estime que La République en marche penche vers les travers des "vieux" partis politiques qu'a dénoncé à maintes reprises le président de la République. "Les statuts proposés cantonnent en effet les adhérents à un rôle de supporteur et les excluent de la gouvernance, aussi bien locale que nationale", écrivent-ils, parlant de "verrouillage". Pour exemple, ils citent l'absence des adhérents dans les élections internes, "la majorité des cadres du mouvement étant désignés ou membres de droit".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
518 commentaires - À La République en marche, la fronde de certains militants
  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Ce n'est qu'un début la dictature n'a jamais payée, macron va l'apprendre à ses dépends.

  • La dictature est en marche !!!

  • Ils y avaient cru a ce mouvement participatif mais Macron une fois elu n'en a plus rien a faire d'eux. Il lui fallait des battants pour sa campagne, seuls les moutons l'interessent maintenant.

  • La "bulle" Macron commencerait-elle à se dégonfler ?

    Déjà des frondeurs dans ses rangs après 3 mois d'exercice ça promet.

  • c'est bien évidemment du chiqué car tout absolument tout ce qui touche macron, de près ou de loin, est orchestré par ses services de communication.