A Chambord, Emmanuel Macron reconnaît que l'été "sera une période difficile" pour bon nombre de jeunes

A Chambord, Emmanuel Macron reconnaît que l'été "sera une période difficile" pour bon nombre de jeunes
"Ce que notre pays vient de traverser est un sacrifice énorme pour notre jeunesse", a déploré Emmanuel Macron.

publié le mercredi 22 juillet 2020 à 19h22

Emmanuel Macron était en déplacement au château de Chambord, dans le Loir-et-Cher, ce mercredi 22 juillet, auprès des jeunes participant au programme "Quartiers d'été".

Visite surprise ! Emmanuel Macron a rencontré ce mercredi 22 juillet au château de Chambord (Loir-et-Cher) des jeunes qui ne peuvent pas partir en vacances et qui participent au programme "Quartiers d'été" - des activités mises en place par l'Etat dans le cadre de la crise du Covid-19. Le président de la République a démarré fort sa visite avec une petite partie de foot.


Le chef de l'Etat est arrivé en milieu d'après-midi, à l'issue du Conseil des ministres, sur le domaine du plus célèbre château de la Loire en compagnie de trois ministres : Jean-Michel Blanquer (Education, Jeunesse et Sports), Gérald Darmanin (Intérieur) et Elisabeth Borne (Travail).

Il a échangé avec ces jeunes participant à l'opération Quartiers d'été, qui "a pour ambition de faire de cette période estivale un temps de renforcement du lien social et d'accès à de nouvelles opportunités pour les habitants des quartiers prioritaires qui ne peuvent pas partir en vacances", selon l'Elysée.



Emmanuel Macron a ensuite pris la parole et reconnu, évoquant la crise sanitaire, que "ce que notre pays vient de traverser est un sacrifice énorme pour notre jeunesse".

Puis de préciser que "l'été sera une période difficile" durant laquelle "aucun jeune ne devait être sans solution". Le gouvernement compte ainsi "accroître de 100.000 le nombre de services civiques", a ajouté le chef de l'Etat, confirmant son annonce déjà faite le 14 juillet.

Il a ainsi détaillé le "dispositif extrêmement puissant d'aide à l'emploi des jeunes" mis en place par le gouvernement pour faire face aux conséquences de la crise du Covid-19 sur le marché du travail. Cet ensemble de mesures comprend "une forme de prime qui supprime toutes les charges qui existent jusqu'à deux Smic pour les plus jeunes à la rentrée, ce qui va jusqu'à 4.000 euros d'exonération de charges", a-t-il expliqué, au côté de la ministre du Travail Elisabeth Borne.

Un "dispositif extrêmement puissant d'aide à l'emploi des jeunes"

Cette aide - techniquement "une compensation de cotisations" - sera versée trimestriellement par tranches de 1.000 euros et pourra être touchée pour l'embauche d'un jeune de moins de 25 ans en CDI ou en CDD d'au moins trois mois, ont indiqué des sources syndicales après une réunion au ministère du Travail mardi. L'ensemble du plan jeunes doit être détaillé jeudi par le Premier ministre Jean Castex au cours d'un déplacement à Besançon.

Sur le site de Chambord, quelque 300 jeunes participent aux activités, notamment à celles visant à favoriser la formation professionnelle et le retour vers l'emploi avec des programmes comme "Pass'Sport pour l'emploi" ou "Cuisine mode d'emploi(s)", une structure mise en place avec le soutien du chef Thierry Marx, également sur place mercredi.

Le château de Chambord a rouvert ses portes au public le 5 juin après plus de deux mois de fermeture en raison de l'épidémie de Covid-19. Le parc du Domaine national est, lui, accessible depuis le 11 mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.