Sondage présidentielle: Macron en tête au 1er tour, Le Pen distance LR et Zemmour

Chargement en cours
Débat télévisé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, à la Plaine-Saint-Denis en Seine-Saint-Denis le 4 mai 2017
Débat télévisé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, à la Plaine-Saint-Denis en Seine-Saint-Denis le 4 mai 2017
1/2
© AFP, STRINGER

publié le mardi 30 novembre 2021 à 16h54

Emmanuel Macron arriverait en tête du premier tour de l'élection présidentielle devant la candidate du RN Marine Le Pen, qui distancerait le futur candidat de la droite et Eric Zemmour, selon un sondage Harris Interactive pour Challenges mardi.

Le chef de l'Etat sortant est crédité de 23 à 24% (stable) des intentions de vote selon le candidat qui se présenterait à droite, devant Marine Le Pen (19 à 20%) dont la progression en une semaine - 3 à 4 points - est inversement comparable au recul du désormais candidat Eric Zemmour (13%).

En baisse dans les trois derniers baromètres, le polémiste d'extrême droite passerait en quatrième position si Xavier Bertrand (14%, stable) venait à être désigné candidat Les Républicains samedi par les adhérents du parti. Il devancerait toujours en revanche Valérie Pécresse (11%) et Michel Barnier (10%), également stables.

A gauche, Jean-Luc Mélenchon reste à 10%, son score depuis la mi-octobre, quelle que soit la configuration à droite. Yannick Jadot serait à 7 ou 8%, en recul d'un point dans les trois cas de figure, et Anne Hidalgo stable à 5%. Arnaud Montebourg (+1) et Fabien Roussel recueilleraient 2%.

Au second tour, M. Macron serait réélu dans toutes les configurations testées: 54/46% contre Mme Le Pen, 55/45% contre M. Bertrand, 60/40% face à M. Zemmour, 59/41% s'il était opposé à Mme Pécresse, 58/42% à M. Barnier et 64/36% à M. Mélenchon.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin.

Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Sondage réalisé en ligne du 26 au 29 novembre selon la méthode des quotas, auprès d'un échantillon de 2.601 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2.071 personnes inscrites sur les listes électorales. Marge d'erreur entre 1 et 2,3 points.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.