2017 : L'étrange sortie de Montebourg sur la candidature des femmes

2017 : L'étrange sortie de Montebourg sur la candidature des femmes
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 05 décembre 2016 à 21h08

C'est une question qui brûle toutes les lèvres à gauche, et celles d'Arnaud Montebourg en particulier : y aura-t-il une femme à la primaire ? S'exprimant sur Sud Radio - Public Sénat ce lundi 5 décembre, le candidat a fait preuve d'une attitude particulièrement ambigüe comme le souligne le Lab d'Europe 1. Si d'un côté, il déplore cet état de fait pour des raisons de parité évidente, il a déclaré, ironisant sur la potentielle candidature de Marie-Noëlle Lienemann : "Je note qu'elles [les femmes, NDLR] ne gagnent pas toujours", avant de néanmoins ajouter : "Je pense que c'est mieux quand il y a une ou plusieurs femmes. Cela change d'abord l'atmosphère."



Une phrase qui pourrait en faire tiquer plus d'une. Et d'enfoncer le clou : "Nous en avons eu deux [femmes, NDLR] à la dernière primaire. Ni l'une ni l'autre ne l'ont emporté."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
73 commentaires - 2017 : L'étrange sortie de Montebourg sur la candidature des femmes
  • avatar
    bigeard  (privé) -

    il faut être lucide ,le problème des femmes ne devrait mème pas être évoqué homme/femme mème combat .Il y a des priorités autrement plus grave à résoudre ,que les politiques et médias cessent de nous dévier de l'essentiel.
    Nous allons passer, encore ,qq mois à être monopolisé par les déclarations ,les émissions avec des animateurs pénibles (sauf qq cas ) de quoi nous dégouter de la politique ,nous allons sur un taux d’abstention élevé.

  • Pourtant il a soutenu la candidature d'une femme à la succession de sa place de député, elle a été élue, avec l'aide de nombreuses collaboratrices toujours derrière lui également et elles le soutiennent toujours, étrange non, a moins que les médias aient un intéret quelconque a le faire passer pour un muffle....

  • Cela s'appelle un procès d'intention. Il ne fait que constater un état de fait. Il serait effectivement souhaitable que plus de femmes s'engagent : Martine Aubry en particulier pour ouvrir le débat. M N Lienemann ne représente pas grand chose au sein du PS. Mais beaucoup homme et femmes du PS n'y vont pas de peur d'être éliminés fortement. Arnaud Montebourg est le seul candidat crédible aujourd'hui. Il n'a pas fait un virage à 180 degrés comme Valls, le deuxième traitre.

  • Jamais comme sous la Présidence de Hollande les femmes n'avaient été utilisées, pour raisons électorales, d'une manière aussi basse hypocrite sans qu'elles s'en rendent compte...D'où leur niveau...Un collectif de femmes s'est formé pour exiger de mériter la place élective qu'elles occupent, par exemple, et rejeter le cadeau artificiel de la parité qui est une insulte pour les femmes, transformées en "plantes grasses neutralisées...sauf pour les hommasses...Pour ceux qui n'auraient pas compris ce texte, c'est un texte de respect absolu et d'amour pour elles contrairement aux macs politiques surtout socialistes...

  • c'est la même trempe que Hamon et mélechon , on en veux pas de ces individus

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]