13 Novembre : Jawad Bendaoud a été relaxé

13 Novembre : Jawad Bendaoud a été relaxé

Croquis de Jawad Bendaoud, le 26 janvier, lors de son procès.

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 14 février 2018 à 19h28

Ceux qui ont assisté au procès du tonitruant Jawad Bendaoud s'en doutaient, et ce mercredi, la justice française l'a confirmé : le voilà relaxé. Certes, cet olibrius possède un casier judiciaire long comme le bras : vols, trafics de drogue, délits divers et variés - et depuis l'âge de raison, il aura passé plus de temps en prison qu'en liberté. Mais de là à le poursuivre derechef pour «recel de terrorisme»... A la barre, le parquet avait tenté de sauver l'honneur et suggéré une porte de sortie, sous couvert de «recel de malfaiteurs». A entendre l'accusation, il ne pouvait ignorer qu'il hébergeait des délinquants en fuite, terroristes ou malfaiteurs, payant au black un logement en urgence. A l'audience, Jawad Bendaoud aura hurlé sur tous les tons - le bougre sait…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - 13 Novembre : Jawad Bendaoud a été relaxé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]