13-Novembre : Hollande répond aux allégations de Zemmour

13-Novembre : Hollande répond aux allégations de Zemmour
François Hollande, le 4 novembre 2020, à Paris
A lire aussi

publié le dimanche 14 novembre 2021 à 08h20

Cible d'accusations du polémiste sur les attaques terroristes, l'ancien président de la République a répondu en appelant à la "dignité".

Six ans jour pour jour après les attentats du 13 novembre 2015, François Hollande s'est exprimé au sujet d'accusations formulées par le candidat putatif à l'Elysée Eric Zemmour, qui a chargé l'ex-chef de l'Etat dans une interview au Point, où il affirme que le Président "savait" pour les attaques en préparation sur le sol français. Face à ces dires, François Hollande a déploré des "polémiques sciemment entretenues qui "n'ont qu'un seul but : éviter qu'on soit cohérents et unis" face au "drame" des attaques terroristes.


"J'ai pris des décisions. Le sens de mes décisions était d'assurer autant qu'il est possible la sécurité de nos citoyens, de lutter contre le terrorisme islamiste et veiller à l'unité de notre pays, à ce qu'il réagisse comme un bloc", a t-il résumé, samedi 13 novembre, en marge d'un déplacement à Arras.

"J'ai été frappé par la dignité des parties civiles. Je demande à ce que chacun, chacune, soit à la hauteur de ce que ces parties civiles expriment", a t-il encore commenté.

Son ancien Premier ministre, Manuel Valls, a lui aussi réagi aux propos du candidat putatif à l'Elysée, appelant à répliquer "point par point" aux "mensonges distillés" par l'ex-chroniqueur et écrivain.



"C'est faux, c'est ignoble, c'est inacceptable", a encore lancé l'ex-chef du gouvernement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.