Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13
Municipales : "le risque d'attraper le coronavirus", cause principale de l'abstention
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 10h40

Soupçons de fraude à Marseille : un candidat redoute un possible "scandale démocratique sans précédent"

Soupçons de fraude à Marseille : un candidat redoute un possible "scandale démocratique sans précédent"
Le candidat DVD à la mairie de Marseille Bruno Gilles.

, publié le mercredi 17 juin 2020 à 17h50

Les enquêteurs ont saisi des registres électoraux et procurations du premier tour après des soupçons de fraude.


L'enquête préliminaire vise l'équipe de campagne de la candidate LR Martine Vassal - qui se défend d'avoir fraudé - après des révélations de Marianne et France 2 sur des pratiques de recueil de procurations qui ne respectaient pas la loi.

Le candidat DVD à la mairie de Marseille, Bruno Gilles, a estimé que "si ce qui est arrivé sur le système de procuration était avéré, ce serait un véritable scandale démocratique sans précédent".

Longtemps proche du maire sortant Jean-Claude Gaudin, il n'avait pas été investi par Les Républicains, qui lui ont préféré la présidente de la métropole et du département Martine Vassal.


"C'est maintenant à la police et à la justice de faire toute la lumière sur l'ampleur et l'étendue de ces soupçons de fraude électorale", a-t-il ajouté.

Mardi, des enquêteurs ont saisi à la mairie centrale des procurations validées dans le cadre du premier tour ainsi que des registres électoraux, a indiqué une source proche du dossier, confirmant une information de La Provence. Plusieurs autres perquisitions ont déjà eu lieu dans cette enquête. 

"Du jamais vu"

Interrogé sur ces soupçons de fraude, Bruno Gilles, l'ex-directeur de campagne de Jean-Claude Gaudin ( 1995, 2001, 2008 et 2014), a assuré n'avoir "jamais, jamais" vu des fraudes aux procurations lorsqu'il était auprès du maire sortant: "On n'a jamais fait des choses comme ça", a-t-il assuré.

Bruno Gilles a également annoncé qu'il ferait "des recours dans plusieurs secteurs" pour contester les résultats du premier tour. 

"Il nous a manqué la possibilité de faire un recours" parce qu'on "était confiné et (que) nous n'avions pas connaissance des faits dont on n'a connaissance que depuis quelques jours". "Mais je pense que dans les cinq jours qui suivront le 28 juin, il y aura sans doute beaucoup de recours. On en fera dans plusieurs secteurs", a-t-il affirmé.

Lors du premier tour, Martine Vassal, pourtant donnée favorite, avait eu la surprise d'être devancée sur l'ensemble de la ville, où le scrutin a lieu par secteurs, par la candidate d'une union de la gauche baptisée le Printemps marseillais, Michèle Rubirola. Cette dernière avait même devancé Bruno Gilles dans son propre secteur, dont il était pourtant le maire de 1995 à 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.