Retrait de Benjamin Griveaux : Villani, Dati, Hidalgo... Les candidats pour Paris réagissent

Retrait de Benjamin Griveaux : Villani, Dati, Hidalgo... Les candidats pour Paris réagissent
Benjamin Griveaux, vendredi à Paris
A lire aussi

, publié le vendredi 14 février 2020 à 12h53

Les opposants politiques à Benjamin Griveaux dans la "bataille" pour Paris ont déploré les révélations sur la vie privée du candidat de la majorité, qui a jeté l'éponge.

Les adversaires de Benjamin Griveaux dans la campagne des élections municipales ont témoigné de leur soutien au désormais ex-candidat de La République en marche (LREM), qui a renoncé ce vendredi 14 février après la diffusion de vidéos privées à caractère sexuel. Cédric Villani, candidat dissident exclu de LREM, a dénoncé une "menace grave pour notre démocratie".


"J'adresse à Benjamin Griveaux, ainsi qu'à sa famille, mon soutien plein et entier dans cette épreuve.

Je prends acte de sa décision difficile. L'attaque indigne qu'il subit est une menace grave pour notre démocratie", a tweeté le député de l'Essonne.



La maire sortante Anne Hidalgo a quant à elle appelé au "respect de la privée et des personnes". "Les Parisiennes et les Parisiens méritent un débat digne", a t-elle réagi.

"Les Parisiens méritent une campagne apaisée et digne, à la hauteur des enjeux majeurs pour l'avenir de Paris", a commenté Rachida Dati.


Dans une allocution diffusée vendredi 14 février, Benjamin Griveaux a déclaré son retrait de la campagne pour les municipales à Paris suite à des "attaques ignobles". "Cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires. C'est d'abord ma famille, vous l'aurez compris". Un site avait diffusé mercredi soir une vidéo intime et des messages connotés adressés à une femme, affirmant qu'ils émanaient de l'ancien porte-parole du gouvernement. Ils ont été relayés peu à peu jeudi sur les réseaux sociaux.


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.