Retrait de Benjamin Griveaux : un artiste russe revendique la diffusion de la vidéo

Retrait de Benjamin Griveaux : un artiste russe revendique la diffusion de la vidéo©Panoramic

, publié le vendredi 14 février 2020 à 10h00

Le retrait de l'ex-candidat LREM de la campagne municipale à Paris intervient après la mise en ligne de la vidéo intime par Piotr Pavlenski. L'artiste russe explique son choix à Libération.

Benjamin Griveaux a finalement jeté l'éponge.

A l'origine de cette affaire, une vidéo privée à caractère sexuel diffusée le 1er février par Piotr Pavlenski. L'artiste russe a téléphoné à Libération jeudi soir. Il affirme au quotidien tenir cette vidéo d'une "source" qui avait une relation consentie avec Benjamin Griveaux. Mais la manière dont il a obtenu celle-ci n'est pas clairement explicitée.



En revanche, Piotr Pavlenski détaille à nos confrères de Libé les raisons de ce choix : "C'est quelqu'un qui s'appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu'il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire. Ça ne me dérange pas que les gens aient la sexualité qu'ils veulent, ils peuvent même baiser des animaux, pas de problème, mais ils doivent être honnêtes". Et d'enchérir : "Mais lui veut être le chef de la ville et il ment aux électeurs. Je vis désormais en France, je suis parisien, c'est important pour moi".

Piotr Pavlenski dénonce "l'hypocrisie" de Benjamin Griveaux

L'artiste activiste est réfugié en France depuis 2017. Agé de 35 ans, il s'était fait connaître la même année en incendiant la façade d'une succursale de la Banque de France, rappelle Le Figaro. Ce qui lui avait valu une condamnation en janvier 2019 à trois ans de prison, dont deux avec sursis. Cet opposant au régime russe est un habitué des actions coup de poing, notamment des performances automutilatrices. Piotr Pavlenski assure vouloir "dénoncer l'hypocrisie" de Benjamin Griveaux sur les valeurs familiales. Des valeurs familiales mises en avant encore une fois par l'ex-porte-parole du gouvernement, dans une déclaration enregistrée en début de matinée au siège de l'AFP, en présence de BFM Paris : "Cela va trop loin. C'est pourquoi j'ai décidé de retirer ma candidature. Cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires, c'est d'abord ma famille".

Cette fameuse vidéo a commencé à fuiter mercredi soir sur les réseaux sociaux. C'est notamment un tweet hier soir du député Joachim Son-Forget, relayant la vidéo des échanges intimes, qui l'a rendue encore plus visible. L'ex-membre LREM avait fait parler de lui récemment en annonçant sa candidature à la présidentielle de 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.