Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13

Perpignan : Louis Aliot l'emporte, "le front républicain est tombé"

Perpignan : Louis Aliot l'emporte, "le front républicain est tombé"
Louis Aliot lors du premier tour des élections municipales à Perpignan.

, publié le dimanche 28 juin 2020 à 20h15

Député du Rassemblement national, Louis Aliot, qui s'est présenté sans étiquette, est le nouveau maire de Perpignan. 

"Le front républicain est tombé." Le député RN Louis Aliot, ne masquait pas sa joie à l'annonce des résultats des élections municipales à Perpignan.  Opposé en duel au maire sortant Jean-Marc Pujol, a affirmé dimanche à l'AFP avoir remporté l'élection municipale.


"D'après les chiffres dont je dispose, nous avons gagné.

C'est un système qui s'écroule. Nous avons eu à Perpignan le même personnel politique aux manettes depuis 1959", a-t-il ajouté. Au 1er tour, Louis Aliot avait nettement viré en tête, avec 35,6% des voix.

Sans étiquette, Louis Aliot a assuré que c'était "la victoire d'une équipe montée autour d'un projet, une équipe d'horizons différents." De quoi voir plus loin pour le nouveau maire de Perpignan. "Ce front républicain est tombé. Il est tombé ici, et demain il pourrait tomber ailleurs."Selon les estimations de trois instituts de sondage, il l'emporterait avec de 53,1 à 54% des voix. 
 Si la victoire de Louis Aliot se confirme, ce sera la première fois que l'extrême-droite s'empare de Perpignan. Avec ses 120.000 habitants, Perpignan deviendrait la deuxième  grande ville à passer sous pavillon RN, après Toulon entre 1995 et 2001.
 En 2014, le maire sortant avait réussi à barrer la route à Louis Aliot, totalisant au second tour 21.786 voix (55%), soit 4.000 voix de plus que son rival lepéniste (17.744 votes, 45%).Perpignan n'a connu depuis 1959 que trois maires, de droite: Paul Alduy (1959-1993), son fils Jean-Paul Alduy (1993-2009) et M. Pujol depuis 2009.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.