Nord : un fils ravit le siège de maire à son père

Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
Le père, Joël Wilmotte, mare de Hamont depuis 1989, a été battu par son fils, Stéphane Wilmotte (illustration)

, publié le lundi 29 juin 2020 à 13h00

Fin de règne pour Joël Wilmotte. A la tête de la mairie de Hautmont, dans le Nord, depuis 1989, ce maire LR s'est fait détrôner ce dimanche par son fils, Stéphane Wilmotte, au terme d'une campagne municipale particulièrement tendue.  


C'est une histoire de famille triste.

C'est par ces mots que Stéphane Wilmotte, maire d'Haumont, décrit son élection. En arrivant dimanche 28 juin en tête des suffrages avec 52,96% des voix, ce n'est qu'avec une courte avance, à peine 220 voix, qu'il a battu son père, Joël Wilmotte maire LR sortant de cette commune du Nord (47,07%). Ce dernier était élu sans discontinuer depuis 1989.

Ce deuxième tour a pris une tournure particulièrement tendue entre les des deux proches, rapporte La voix du Nord. Le vainqueur, classé divers droite, qui était arrivé en deuxième position derrière son père (46,76%) au premier tour avec 37,47% des voix, a fait alliance pour le second tour avec le candidat France Insoumise, qui lui était arrivé en troisième position au premier tour, avec un peu plus de 15% des voix. 


"Une campagne digne"

Stéphane Wilmotte a mordu dans la politique grâce à son père, en 2015, qui lui cède sa place pour un an en intérim pour des raisons de santé. Il n'en faut pas plus au jeune édile pour se lancer sérieusement dans la course à la mairie. Alors que père et fils ont travaillé des années ensemble, leur complicité s'envole. 

Le nouveau maire a réagi à son élection dimanche soir, estimant avoir réalisé une "campagne digne", et s'est dit "content que ce projet ait réuni la majorité des habitants". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.