Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13

Municipales et coronavirus : "Venez voter avec des gants, avec des masques, mais venez voter!"

Municipales et coronavirus : "Venez voter avec des gants, avec des masques, mais venez voter!"
Un bureau de vote lors des élections européennes en mai 2019.

, publié le mardi 10 mars 2020 à 12h25

Plusieurs politiques de tous bords s'inquiètent du risque important d'abstention par crainte du coronavirus. Des mesures visant à faciliter la délivrance de procurations pour les personnes vulnérables ou confinées en raison de l'épidémie de coronavirus ont été annoncées.

D'Eric Woerth (LR) à David Belliard (EELV), en passant par Pierre Person (LREM) et Nicolas Bay (RN), de nombreux hommes politiques ont appelé mardi 10 mars à aller voter pour les élections municipales malgré la crise du coronavirus.

"Venez voter avec des gants, avec des bonnets, avec des masques, mais venez voter !", a lancé le député LR Eric Woerth. "Je voudrais inciter les électeurs à venir voter" car "le coronavirus durera ce qu'il doit durer mais les élections, on confie la gestion pendant six ans à une équipe municipale", a expliqué sur Public Sénat le député de l'Oise. "Si les élections n'ont pas lieu, alors il faut tout fermer", a-t-il ajouté.



"Il faut aller voter dimanche ; aller voter, ce n'est pas plus dangereux que d'aller chez son boulanger ou chez son boucher ou au supermarché", a fait valoir sur franceinfo Hervé Morin, président de la région Normandie et du parti Les Centristes, en soulignant que "l'échelon municipal est un échelon majeur".

"Il faut tout faire pour que la participation soit maximale, que le scrutin ne soit pas impacté", a abondé sur RFI Pierre Person, député de Paris et numéro 2 de LREM. "Il faut tout faire pour rassurer nos concitoyens et on a mis en place notamment des procurations facilitées pour les personnes qui souhaitent aujourd'hui rester chez elles et faire porter leur voix quand même dans les urnes", a-t-il précisé.

"Il faut que l'élection, qui est un moment démocratique essentiel après une campagne de plusieurs mois, puisse se tenir, et puisse se tenir dans de bonnes conditions autant que faire se peut dans la situation que nous connaissons aujourd'hui", a plaidé le candidat EELV à Paris David Belliard, sur Europe 1.

Selon l'eurodéputé et membre de la direction du RN Nicolas Bay, il y a un "vrai risque" sur la participation aux municipales. "Si l'abstention était anormalement forte, ça poserait une vraie question démocratique", a-t-il mis en garde sur France 2.

Des mesures visant à faciliter la délivrance de procurations pour les personnes vulnérables ou confinées en raison de l'épidémie de coronavirus vont être mises en oeuvre en amont des élections municipales, a confirmé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner lundi. Des mesures supplémentaires seront en outre prises pour aménager les bureaux de vote, avec à la clef des "recommandations sanitaires applicables". "Voter n'est pas un danger. Nous tenons compte de la situation du Covid-19 et agissons en conséquence. Toutes les mesures nécessaires sont prises et chacun doit savoir qu'il pourra voter les 15 et 22 mars en toute sérénité", a déclaré le ministre.


"Le ministre de l'Intérieur a adressé aux préfets un télégramme et une instruction afin de favoriser l'établissement de procurations, pour les personnes faisant l'objet de mesures de confinement ou de prescriptions médicales de maintien à domicile, ainsi, par ailleurs, que pour les personnes vulnérables", a indiqué le ministère dans un communiqué. Selon la place Beauvau, "ces personnes peuvent demander à un officier de police de se déplacer pour recueillir leurs demandes de procuration", avec toutes les mesures sanitaires prévues pour éviter les risques de contamination du virus.

"Afin de garantir le droit de vote des personnes présentes dans les hébergements collectifs", notamment les Ehpad, "et pour éviter d'augmenter le risque d'introduction du virus dans ces établissements", une personne travaillant déjà dans l'établissement pourra être désignée par le juge d'instance ou l'officier de police judiciaire en tant que "délégué de l'officier de police judiciaire". Celle-ci pourra alors "recueillir les demandes de procuration dans son établissement auprès des résidents désireux de le faire, avant de les remettre à un officier de police judiciaire. Cette décision permet à chacun de pouvoir voter sans s'exposer à des risques", explique le ministère.

Selon un sondage Ifop publié dimanche, 28% des électeurs sont susceptibles de ne pas aller voter dimanche en raison des risques de transmission du nouveau coronavirus.


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.