Municipales : ces maires élus au premier tour

Municipales : ces maires élus au premier tour©Panoramic

, publié le lundi 16 mars 2020 à 09h10

Les élections municipales, en pleine épidémie de Covid-19, n'ont jamais si peu déplacé les citoyens français majeurs dimanche 15 mars. Des maires en ont toutefois profité, la plupart des maires sortants, pour être élus dès le premier tour.

Baroin, Darmanin, Copé, Dati, Briois... Ils seront aux manettes de leur ville. Même si le second tour des municipales n'avait pas lieu en raison de la pandémie de coronavirus, l'élection des maires dès le premier tour serait acquis, d'après le constitutionnaliste Jean-Philippe Derosier interrogé par Le Huffington Post : "Selon les principes démocratiques, on ne peut pas remettre en cause une élection qui a eu lieu".

Ainsi, plusieurs maires les Républicains ont été réélus facilement dimanche : François Baroin à Troyes, Arnaud Robinet à Reims, Rachida Dati dans le VIIe arrondissement de Paris, Jean-François Copé à Meaux, Hubert Falco à Toulon, David Lisnard à Cannes, Joël Bruneau à Caen, Pierre-Christophe Baguet à Boulogne-Billancourt, Bruno Beschizza à Aulnay-sous-Bois, Thierry Meignen au Blanc-Mesnil, Katia Coppi aux Pavillons-sous-Bois ou encore Pierre-Yves Martin à Livry-Gargan...



Alliée de LR, l'UDI enregistre les réélections d'André Santini à Issy-les-Moulineaux, Charlotte Libert-Albanel à Vincennes et l'élection d'Aude Lagarde, l'épouse du député et patron du parti Jean-Christophe Lagarde, à Drancy.

Pour la majorité, les ministres Gérald Darmanin et Franck Riester, atteint par le Covid-19, sont élus à Tourcoing et Coulommiers. Christophe Béchu gagne à Angers et Jean Dionis du Séjour à Agen.

Quant au Rassemblement national, David Rachline est réélu de justesse dès le premier tour à Fréjus, ainsi que Franck Biffaut à Villers-Cotterêts. Steeve Briois et Robert Ménard repassent plus facilement à Hénin-Beaumont et Béziers.

La gauche n'a pas à rougir. Maire divers gauche d'Istres, François Bernardini rempile, Patrick Jarry (apparenté communiste) à Nanterre aussi, tout comme Patrice Bessac (PCF) à Montreuil, François Asensi (FG) à Tremblay-en-France, Azzedine Taïbi (PCF) à Stains, ainsi que les socialistes Bertrand Kern à Pantin et Luc Carvounas à Alfortville.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.