Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13

Municipales à Strasbourg : l'ex tête de liste PS quitte la campagne à cause d'un scandale de photos érotiques

Municipales à Strasbourg : l'ex tête de liste PS quitte la campagne à cause d'un scandale de photos érotiques©Capture d'écran google street view de la mairie de Strasbourg

, publié le mercredi 12 février 2020 à 19h40

20 Minutes rapporte que Mathieu Cahn, un temps candidat PS à la mairie de Strasbourg, s'est retiré de la liste socialiste mercredi 12 février. Cela est notamment lié aux révélations de Mediapart et Rue 89 sur un blog présentant des photos érotiques qu'il aurait tenu.

Mathieu Cahn finit par céder à la pression.

Le site 20 Minutes annonce que ce membre du Parti socialiste a finalement décidé de se retirer de la course à la mairie de Strasbourg (Bas-Rhin). A l'origine tête de liste, il avait ensuite été relégué à la seconde place la semaine dernière avant d'abandonner définitivement mercredi 12 février. Ce recul s'explique notamment par des polémiques liées à son passé.


Mediapart et Rue 89 ont révélé mardi 11 février que cet ancien adjoint à la mairie aurait tenu le « blog de Boro ». Pour alimenter ce site, l'homme aurait payé des jeunes étudiantes pour qu'elles posent de manière érotique devant son objectif. Des pratiques déjà dénoncées en 2011 par des militants qui ne comprenaient pas que Mathieu Cahn puisse alors être adjoint à la jeunesse de la ville de Strasbourg puis premier secrétaire fédéral du PS du Bas-Rhin.

Dans l'œil du cyclone, il affirme à 20 Minutes être victime du « tribunal médiatique où l'on ne respecte plus la vie privée ». « C'est dégueulasse, c'est une instrumentalisation politique de ma vie privée », estime-t-il. « Sans doute n'ai-je pas mesuré le degré de haine personnel ni la capacité de nuisance à mon égard. »

Également concerné dans une affaire de violences sexuelles où il est indirectement mis en cause, il craignait d'être « l'objet d'attaques personnelles ». La révélation de cette affaire de photos érotiques a compliqué la situation, le forçant à passer de deuxième position de la liste socialiste à un retrait total. Mathieu Cahn assure avoir pris sa décision lui-même pour protéger sa famille et ses proches.

Mathieu Cahn crie à la vengeance personnelle

Mathieu Cahn ne semble avoir aucun doute sur la personne ayant dénoncé ses pratiques. « Ce sont des éléments qui n'ont pu être rendus publics que par mon ex-compagne », assure-t-il. Il dénonce une volonté de le « salir en racontant une histoire qui n'est pas vraie » dans des propos relayés par France 3 Bas-Rhin.

S'il ne nie pas l'existence de ce fameux blog, le socialiste tente d'expliquer la réelle nature de ses pratiques. « J'ai fait des animaux, des paysages, des portraits et des nus qui n'avaient rien de pornographiques. J'ai eu des échanges avec des étudiantes mais aussi avec des modèles professionnels, sans faire état de mes fonctions. Laisser entendre que j'ai pu profiter de mes fonctions à des fins pornographiques est ignoble », dénonce-t-il.

La situation commençait à devenir intenable avec ses révélations au grand jour. « Ce n'est pas possible que ce soit lui qui nous conduise. C'est quoi le message de l'adjoint au maire : Strasbourg aime ses étudiantes, c'est ça ? Payer des filles pour assouvir ses penchants photographiques c'est de l'exploitation sexuelle », critique une militante auprès de Rue89. Catherine Trautmann a donc été intronisée en tête de cette liste PS.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.