Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13
Municipales : "le risque d'attraper le coronavirus", cause principale de l'abstention
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 10h40
Municipales : qui deviendra maire de Marseille ?
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 08h30

Municipales à Paris : Agnès Buzyn démarche directement au téléphone

Municipales à Paris : Agnès Buzyn démarche directement au téléphone
©Panoramic
A lire aussi

publié le vendredi 13 mars 2020 à 19h23

Alors qu'il ne reste plus que quelques jours de campagne pour les élections municipales à Paris, Agnès Buzyn tente une ultime tentative pour remonter dans les sondages. BFMTV révèle que la candidate LREM a contacté par téléphone de nombreux électeurs pour les convaincre. 

C'est l'ultime ligne droite dans cette course aux municipales.

Les candidats abattent leurs dernières cartes pour réussir à attirer le plus de votants dans leur camp. Vendredi 13 mars, BFMTV revient sur la stratégie utilisée par Agnès Buzyn pour tenter de pousser les Parisiens à l'élire en tant que maire de la capitale. En souffrance dans les sondages, elle a décidé de surprendre ces électeurs au téléphone. 


La tradition veut que les personnalités politiques se déplacent chez des commerçants ou viennent directement au contact des habitants pour afficher leur programme. Cette-fois, l'ancienne ministre de la Santé a choisi de les joindre par téléphone. Selon les informations de BFMTV, près de 500 000 personnes ont vu un numéro en 01 les contacter. « Bonjour, c'est Agnès Buzyn. Si vous ne voulez pas écouter ce message, tapez 8 », ont pu entendre ces Parisiens dans un message enregistré. 

Par la suite, la candidate LREM dévoile peu à peu les grandes lignes du programme qu'elle appliquera si elle est élue lors des élections municipales qui démarrent dimanche 15 janvier. Si l'interlocuteur le souhaite, il peut ensuite recevoir le programme par SMS en tapant 1. « Ce que je vous propose, c'est que votre bulletin de vote soit utile », propose-t-elle. « J'ai besoin de votre soutien dès le premier tour, ce dimanche votez Agnès Buzyn. »  

Tenter de rattraper un retard conséquent dans les sondages 

Dans le fameux message délivré, Agnès Buzyn n'hésite pas à tacler la maire sortante Anne Hidalgo « qui n'a eu de cesse d'opposer la rive gauche contre la rive droite ». Une manière de rabaisser une rivale qui la domine actuellement dans la course à la mairie de Paris vendredi 13 mars. LREM a commandé un sondage OpinionWay relayé par Le Parisien. Si l'ancienne ministre atteint pour la première fois les 20% d'intentions de vote, elle reste toujours derrière la candidate LR Rachida Dati (26%) et Anne Hidalgo (24%). 

L'équipe de campagne de la candidate LREM explique à BFMTV qu'elle s'est basée sur la base de données du prestataire en charge de cette manoeuvre et des différentes opérations organisées par le parti pour choisir qui joindre. Il fallait que les personnes ciblées soient majeures et parisiennes. Le coup de cette stratégie de communication reviendrait à peu près à la somme nécessaire pour organiser un meeting important. Les organisateurs précisent au Parisien que c'est une manière adapté à l'impossibilité de serrer des mains ou « tenir des réunions avec plus de 100 personnes » en raison de l'épidémie de coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.