Municipales à Lyon : un candidat LR dérape et insulte les électeurs écologistes

Municipales à Lyon : un candidat LR dérape et insulte les électeurs écologistes©Panoramic

, publié le lundi 22 juin 2020 à 17h56

Christophe Marguin, candidat des Républicains dans la circonscription Lyon nord, s'en est violemment pris aux électeurs des Verts, arrivés en tête au premier tour des municipales dans la préfecture rhodanienne. 

La dernière ligne droite avant le second tour des élections municipales s'annonce tendue à Lyon. Dans un extrait de l'émission C Politique (France 5) diffusé dimanche 21 juin et repéré par 20 Minutes, un candidat Les Républicains a dérapé au moment d'évoquer Europe Écologie - Les Verts, arrivés en tête du premier tour en mars dernier.



La phrase a été prononcée par Christophe Marguin, candidat des Républicains dans la circonscription Lyon nord, au cours d'une discussion avec Yann Cucherat, tête de liste ex-LREM-LR, et le président de l'association des commerçants des Halles de Lyon.

"Je les écoutais (EELV, ndlr) encore il y a deux jours. C'est abrutissant de conneries, avec les propos qu'ils tiennent... Je ne sais pas s'ils se rendent compte", commence le dernier cité. Ce à quoi Christophe Marguin lui rétorque : "Moi, ce n'est pas eux qui me font de la peine. Ceux qui me font de la peine, c'est les con***** qui votent pour eux. Parce que c'est eux qui sont graves..."

Les propos du candidat Les Républicains ont aussitôt suscité l'indignation dans les rangs écologistes. "Cela confirme que l'écologie pour les listes LR/LREM ne compte pas, mais n'excuse pas pour autant l'irrespect de nos électrices et électeurs", a réagi Bruno Bernard, principale tête de liste pour les élections métropolitaines, sur son compte Twitter.

"Parfois, la colère est telle, que les mots peuvent dépasser la pensée"

Dans les colonnes du Progrès, l'auteur de l'insulte a réagi ce lundi 22 juin. Christophe Marguin affirme "regretter ses propos", assurant que "parfois, la colère est telle, que les mots peuvent dépasser la pensée". Mais, au passage, il en profite pour partager à nouveau le fond de sa pensée. "Quand je lis qu'ils veulent empêcher que la ville continue à se développer, notamment à travers tout ce qui est immobilier, sachant que ce secteur fait partie de ceux qui font le plus travailler la ville au quotidien, je me fais vraiment du souci si les écologistes devaient prendre le pouvoir", a-t-il ajouté.

En mai dernier, le maire sortant, Gérard Collomb, qui a dû s'allier à la liste républicaine pour faire face au "péril vert", avait insulté Myriam Picot, maire (PS) du 7ème arrondissement de Lyon. Alors que son micro était ouvert, l'ancien ministre de l'Intérieur d'Emmanuel Macron avait laissé échapper un "sale con**" à l'encontre de l'élue , en plein conseil municipal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.