Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05

Municipales à Dijon : le candidat écologiste inscrit le mot "sexe" sur des affiches pour attirer l'attention des électeurs

Municipales à Dijon : le candidat écologiste inscrit le mot "sexe" sur des affiches pour attirer l'attention des électeurs
Maintenant que vous êtes attentifs, occupons nous du climat", poursuit, en plus petits caractères, l'affiche de la liste "Un printemps écologiste pour Dijon".

, publié le mercredi 12 février 2020 à 18h40

A Dijon (Côtes d'or), deux listes écologistes s'affronteront lors du scrutin des municipales prévu le 15 mars 2020. La campagne de communication choisie par la liste d'écologistes amateurs vise à se démarquer des candidats EELV. 

Bruno Louis, tête de liste d'un groupe d'"écologistes amateurs" pour les élections municipales de Dijon, a trouvé une façon pour le moins originale d'attirer l'attention des électeurs. Il a inscrit le mot "sexe" en gros caractères sur certaines affiches placardées dans les rues de la capitale bourguignonne.




"Maintenant que vous êtes attentifs, occupons nous du climat", poursuit, en plus petits caractères, l'affiche de la liste "Un printemps écologiste pour Dijon".
Et le pari semble réussi, puisque après avoir "fait le buzz" localement, les affiches dijonnaises se sont retrouvées dans les pages du quotidien Le Parisien, avant d'essaimer dans la presse nationale.

"Faire de la politique sans se prendre au sérieux"

"Ça aura eu le mérite de nous imposer au milieu de la campagne", se félicite M. Louis même si, reconnaît-il, cela ne fait pas rire tous les Dijonnais à qui il distribue des tracts sur les marchés.
D'autres apprécient cette façon de lancer le sujet de l'écologie. "Nous voulons faire de la politique sans nous prendre au sérieux: la situation écologique et sociale est telle qu'il ne servait à rien de faire du catastrophisme", poursuit Bruno Louis.

2 listes écologistes concurrentes

Mais c'est aussi une façon de se démarquer pour le candidat, ex-EELV et conseiller municipal de Dijon de 2008 à 2014, alors que deux listes écologistes sont concurrentes dans la ville - l'autre étant menée par EELV.
Le tout bien sûr sans oublier de parler du projet: une ville "plus verte, plus frugale et plus résiliente", avec davantage de transports en commun, moins de voitures, l'accent mis sur la végétalisation ou encore l'arrêt de l'artificialisation des sols.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.