Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13
Municipales : "le risque d'attraper le coronavirus", cause principale de l'abstention
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 10h40

Municipales à Bordeaux: une triangulaire à suspense après 73 ans à droite

Municipales à Bordeaux: une triangulaire à suspense après 73 ans à droite
Un isoloir à Bordeaux (Photo d'illustration)

, publié le jeudi 18 juin 2020 à 19h20

 Bordeaux, qui avait toujours élu dans un fauteuil ses deux maires emblématiques de droite, s'offre un second tour à suspense pour les élections municipales.

Après 73 ans d'élections dans un fauteuil, Bordeaux va vivre un second tour des élections municipales à suspense. Le maire sortant LR Nicolas Florian, 51 ans, arrivé de justesse en tête il y a trois mois (34,56%) affrontera le candidat EELV allié à la gauche Pierre Hurmic, 65 ans, qu'il n'a devancé que de 96 voix, et la liste "anticapitaliste" du NPA Philippe Poutou (11,77%), 53 ans, le syndicaliste deux fois candidat à la présidentielle.

Le maire LR sortant en tête des sondages

Selon un sondage publié jeudi par les médias locaux, Nicolas Florian fait la course en tête avec 49% des intentions de vote, contre 40% au candidat écologiste.

Philippe Poutou ne progresse pas par rapport au 1er tour (11%). 


Le maire sortant semble ainsi capitaliser sur l'"accord de coalition" passé, à quelques heures seulement de la date-limite de dépôt des listes, avec le marcheur Thomas Cazenave, 42 ans, arrivé troisième au premier tour (12,69%) et dont la candidature face à un maire "Macron-compatible" avait fait grincer des dents. Les deux anciens adversaires ont invoqué la "situation exceptionnelle" due à la pandémie pour justifier cette alliance. De plus, "nous partageons l'essentiel des grandes orientations", insiste le premier adjoint MoDem Fabien Robert.

Dans le camp EELV, les tractations avec le PS, le PC et les petits partis comme Générations et Nouvelle Donne ont eu lieu dès le premier tour. "Ca va se jouer très serré", dit-on dans le camp Hurmic qui veut croire que des "gens ne se reconnaissent pas" dans la nouvelle liste Florian. La liste compte sur les jeunes abstentionnistes du premier tour, les déçus de l'alliance LR-LREM et le "vote utile" des anciens électeurs d'extrême gauche. Car pour Philippe Poutou et sa liste "anticapitaliste" (avec La France Insoumise et des collectifs citoyens), il n'a jamais été question de se désister au profit de Pierre Hurmic.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.