Municipales 2020 : un scrutin frappé par une forte abstention

Municipales 2020 : un scrutin frappé par une forte abstention©Panoramic
A lire aussi

, publié le dimanche 15 mars 2020 à 09h00

C'est parti pour le premier tour des municipales 2020.
À Paris, Lyon, Le Havre, Marseille, Lille... Les premiers bureaux de vote ont ouvert à 8 heures ce dimanche 15 mars.


23h25 : Rachida Dati en quête de réponse

Rachida Dati demande à Paris de choisir.

Devancée au premier tour des élections municipales par Anne Hidalgo, la candidate LR estime qu'elle peut « renouer avec les attentes des Parisiens » là où la maire sortante représenterait la « continuité » et « le déclin ». Rachida Dati souhaite également que le gouvernement prenne une décision au plus vite sur la tenue ou non d'un second tour.

23h15 : Agnès Buzyn ouverte à des alliances ?

Agnès Buzyn n'a pas encore abandonné l'idée d'être élu à la mairie de Paris. Si elle est arrivée troisième des votes au premier tour avec 17,6% des suffrages, elle espère faire mieux au second tour. Pour cela, elle « tend la main, d'abord à sa famille politique » pour répondre « aux attentes des Parisiennes et des Parisiens ». Une manière de proposer une alliance avec le candidat dissident Cédric Villani ?

23h : un maintien du premier tour qui scandalise

Le maintien du premier tour des élections municipales continue d'indigner. Le député européen Raphaël Glucksmann se dit « effaré », rappelant que la priorité reste « la lutte contre la propagation de la pandémie ». « Pourquoi diable avons-nous initié le premier tour dès lors qu'on sait très bien qu'il n'y aura pas de second tour ? », s'interroge le premier secrétaire du PS Olivier Faure.

22h50 : Un important taux d'abstention

Comme attendu, le premier tour des élections municipales de 2020 a été marqué par un taux d'abstention très élevé. Entre 53% et 56% des électeurs sont restés chez eux selon plusieurs instituts de sondage. Un choix qui s'explique en grande partie par la crainte d'une contamination au coronavirus.

22h40 : Estrosi largement en tête à Nice
Christian Estrosi est bien parti pour être réélu à Nice. Il arrive en tête des suffrages au premier tour des élections municipales à Nice avec 47,5% des votes. Son premier rival, le candidat RN Philippe Vardon, ne recueille que 16,7% des votes. Un scrutin marqué par une forte abstention : 28,6% des électeurs se sont rendus dans les isoloirs.

21h55 : LREM en difficulté à Lyon

Les écologistes arrivent en tête du premier tour des élections municipales à Lyon. Le candidat Gregory Doucet recueille 29% des voix, suivi du candidat LR Etienne Blanc (16,7%). Proche de l'ancien maire Gérard Collomb, Yann Cucherat (LREM) établit un score décevant avec 14,9% des voix. De son côté, dans sa course à la métropole, Gérard Collomb (22%) est devancé par l'écologiste Camille Augey (29,9%).

21h45 : Hidalgo devance Dati à Paris

Anne Hidalgo semble bien parti pour briguer un nouveau mandat à la mairie de Paris. La maire sortante arrive en tête du premier tour des élections municipales dans la capitale. Sa rivale principale, la candidate LR Rachida Dati, a réuni 22% des voix quand la candidate LREM Agnès Buzyn arrive en troisième position avec 17,6% des voix.

21h20 : Edouard Philippe répond aux demandes de report du second tour

Face aux nombreuses demandes de report du second tour des élections municipales, Edouard Philippe annonce qu'il réunira « en début de semaine le conseil scientifique » puis consultera « les représentants des forces politiques » afin de prendre « les mesures nécessaires ».

21h10 : une abstention liée en grande partie au coronavirus

Le coronavirus a eu son effet sur les élections municipales. Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, quatre abstentionniste sur dix affirment qu'ils ne se sont pas rendus dans les bureaux de vote en raison du risque de contamination au virus.

20h55 : Marine Le Pen réclame aussi de reporter le second tour

Marine Le Pen plaide pour un report du second tour des élections municipales. « Le second tour n'aura manifestement pas lieu compte tenu de l'aggravation prévisible de l'épidémie. Il faut donc considérer comme acquises les nombreuses élections qui ont vu des candidats être élus au premier tour et reporter les autres qui devront se tenir dans quelques mois quand l'épidémie sera jugulée », déclare la présidente du Rassemblement national.

20h45 : Yannick Jadot demande le report du second tour

Plusieurs personnalités politiques s'opposent au scrutin municipal de ce dimanche 15 mars. « J'appelle solennellement le président de la République à faire prévaloir en toutes circonstances la santé des Français et ce, dorénavant, dans la plus complète transparence. Je lui demande de réunir dès demain matin les représentants des forces politiques pour tirer toutes les leçons de ce premier tour. Et je lui demande d'organiser avec ces forces politiques le report du second tour », a déclaré l'écologiste Yannick Jadot dans un discours relayé par BFMTV.

20h25 : Lille se tourne vers Martine Aubry

Les urnes plaident pour Martine Aubry à Lille. La maire PS récolte 30% des votes mais devance de peu le candidat écologique Stéphane Bally (23,5%). Du côté de LREM, Violette Spillebout obtient 18% des suffrages. Un vote qui a été marqué par une importante abstention.

20h15 : Deux candidats RN élus dès le premier tour

Plusieurs élus du Rassemblement national sont ressortis gagnant de ce premier tour des élections municipales. Que cela David Rachline à Fréjus ou bien Steeve Briois à Hénin-Beaumont, ils ont tous les deux été réélus dès le premier tour.

20h10 : Aliot plébiscité à Perpignan

Le Rassemblement national arrive en tête à Perpignan. Le candidat Louis Aliot aurait recueilli 36,5% des voix. Son principal rival, Jean-Marc Pujol, réunit 19,5% des votes.

20h : Edouard Philippe en tête au Havre

Le premier tour des élections municipales a été favorable à Edouard Philippe. Selon les premières estimations relayées par Franceinfo, le Premier ministre a récolté 43% des votes contre 34% pour son opposant communiste Jean-Paul Lecoq.

18h30 : des résultats retardés ?

Les résultats fiables de ce premier tour des élections municipales pourraient arriver un peu plus tard qu'à l'accoutumée où ils sont consultables dès 20h. Selon Le Parisien, le dépouillement risque de prendre plus de temps en raison des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus.

17h30 : Un fort risque d'abstention

Ce premier tour des élections municipales pourrait être symbolisé par un important taux d'abstention. Selon une estimation de l'institut Elabe pour BFMTV et Le Parisien, près de 56% des électeurs pourraient décider de ne pas aller voter. Un chiffre en forte hausse par rapport au scrutin de 2014 où l'abstention avait atteint 36,45% en France.

17h : Le taux de participation en baisse

Les chiffres de la participation au premier tour des élections municipales sont tombés. Ce dimanche 15 mars à 17h, seulement 38,77% des électeurs sont venus voter. Ce chiffre est en baisse par rapport au scrutin municipale de 2014 : à la même heure, il était de 54,72%. Une chute qui s'explique notamment par la crainte d'une contamination au coronavirus.

16h20 : Un député LR confiné ne peut pas voter

Si la plupart des élus ont montré l'exemple en allant voter dans la matinée du dimanche 15 mars, ils n'ont pas tous pu participer au premier tour des élections municipales de 2020. Député LR du Val-de-Marne, Michel Herbillon a été testé positif au coronavirus. S'il assure au Parisien qu'il va bien, il est forcé de rester confiné et n'a pas eu l'occasion de se rendre dans un bureau de vote.

15h : Le couple Balkany a voté

Isabelle et Patrick Balkany n'ont pas fait l'impasse sur les élections municipales. Dans leur fief de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), ils se sont rendus dans l'isoloir malgré les soucis de santé dont est victime l'ancien maire de la ville.


14h20 : les chiffres détaillés de la participation à midi
Les trois départements où la participation était la plus forte à la mi-journée sont la Haute-Corse (34,51%), le Cantal (30.21%) et l'Aveyron (29,29%). A l'inverse, l'Essonne (11,55%), le Val-de-Marne (11,61%) et la Seine-Saint-Denis 11,75% sont les départements qui ont le moins voté. A Paris, 12,61%, des votants s'étaient déplacés aux urnes à midi, contre 13,73% au premier tour en 2014.


13h20 : Emmanuel Macron, n'a "pas été testé"

Lors d'une brève prise de parole, le président a répondu aux questions des journalistes sur sa santé en cette période d'épidémie de coronavirus, notamment. "Je n'ai pas été testé parce que je n'ai pas de symptômes. Il n'y a pas de passe-droit face au virus", a-t-il déclaré, avant de rappeler les précautions à prendre afin d'éviter d'être contaminé ou de contaminer les autres.

13h00 : Emmanuel Macron, "garant de la vie démocratique"

Le président Emmanuel Macron a pris la parole après avoir voté au Touquet, juste avant 13 heures. "Garant de la vie démocratique", il explique que le premier tour des municipales a été maintenu parce qu'il "pense qu'il est important d'être des citoyens libres". Le chef de l'État a ensuite remercié les personnes mobilisées dans les bureaux de vote.

12h35 : Après François Hollande, qui a voté à Tulle, Emmanuel Macron s'est rendu au Touquet pour voter. Le chef de l'État, accompagné de Brigitte Macron, a discuté avec les personnes présentes.

12h00 : La participation à midi est en baisse de presque cinq points par rapport au premier tour des élections municipales 2014. C'est 4,78 points de moins que lors du premier tour du scrutin municipal en 2014, où 23,16% des votants s'étaient déplacés aux urnes à la même heure.


11h00 Marine Le Pen (RN) a été voter à Hénin-Baumont (Pas-de-Calais). Gérard Collomb, candidat à Lyon, s'est également rendu aux urnes.

10h40 : Martine Aubry (PS), candidate à sa réélection à Lille, s'est rendue dans son bureau de vote en milieu de matinée.

9h55 : le taux de participation à 12h est tombé à la Réunion
Les trois heures de décalage horaire entre la Métropole et la Réunion nous permettent de savoir que le taux de participation dans ce département s'élève à 18,74% à la mi-journée. C'est 4,5 points de moins qu'en 2014 à la même heure.


9h45 : Jusqu'à quelle heure pouvez-vous aller voter ?
-18h
pour la majorité des bureaux de vote
-19h dans les villes de taille moyenne comme Brest, Chambéry, Dijon ou encore Toulon
-20h dans les grandes agglomérations comme Paris, Marseille, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Lille, Cannes, Montpellier, Nice ou Grenoble


9h05 : Agnès Buzyn, candidate LREM à la mairie de Paris, s'est elle aussi rendue aux urnes très tôt ce dimanche matin. Après une discussion avec les accesseurs et un léger moment de flottement (elle est brièvement sortie du bureau de vote avant de revenir), l'ancienne ministre de la Santé a accompli son devoir citoyen.

8h42 : La candidate à la mairie de Paris et maire sortante, Anne Hidalgo, vient de voter. Comme le Premier ministre avant elle, Anne Hidalgo s'est bien lavée les mains après avoir voté grâce au gel hydroalcoolique présent sur place.

8h15 : Le Premier ministre Édouard Philippe a voté au Havre. Le candidat était venu avec son propre stylo.

8h : Ouverture des premiers bureaux de vote, malgré le passage la veille au stade 3.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.