Le socialiste Benoît Payan élu maire de Marseille
News
AFP - 21 décembre 2020 à 09h47
Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05

Municipales 2020 : Hidalgo et Belliard veulent transformer le périphérique et limiter la vitesse à 30km/h dans Paris

Municipales 2020 : Hidalgo et Belliard veulent transformer le périphérique et limiter la vitesse à 30km/h dans Paris
Anne Hidalgo (au centre) et David Belliard (à droite), le 2 juin 2020 à Paris.

, publié le mercredi 17 juin 2020 à 14h30

"Il faut changer la manière de penser l'espace public, il y a trop de voitures individuelles", a affirmé le candidat EELV lors de la présentation du programme commun des socialistes et des écologistes.

Si leur liste est élue aux municipales, la maire socialiste sortante de Paris Anne Hidalgo et le candidat Europe Ecologie - Les Verts David Belliard entendent bien continuer à réduire la place des voitures dans la capitale. "Il faut changer la manière de penser l'espace public, il y a trop de voitures individuelles", a affirmé David Belliard, pour qui les "bus de tourisme au diesel dans Paris, ce n'est plus possible !"

Pour cela, les deux candidats, qui ont fusionné leurs listes respectives en vue du second tour, le 28 juin prochain, se sont notamment engagés à limiter la vitesse à 30 km/h dans la ville, à créer un réseau de pistes cyclables "vélopolitain" pour traverser le Grand Paris à vélo, et à transformer le boulevard périphérique avec la création d'une voie réservés aux transports partagés (bus, navettes, taxis, covoiturage), et, à terme, d'une piste cyclable.



Le programme commun des socialistes et des écologistes, présenté mardi en visioconférence par Anne Hidalgo et David Belliard, fait de l'écologie et de la réduction de la pollution son "socle". Leur projet comprend également des objectifs en matière de décentralisation de la gouvernance, d'économie "moteur de la transition écologique" et pour développer les "solidarités". "La question de la santé est une question municipale, elle est au coeur de notre projet", a également affirmé l'actuelle maire de Paris, en insistant sur "le traitement de toutes les pollutions", par exemple celle du plomb due à l'incendie de Notre-Dame de Paris.

Le "manifeste pour Paris" des socialistes et des écologistes, dont la liste est la grande favorite du scrutin, prévoit également la sortie du diesel en 2024, la transformation de la moitié des places de stationnement en cinq ans pour agrandir les trottoirs, la piétonnisation et la végétalisation des abords de 300 écoles, et la création, dans chaque arrondissement, d'au moins un centre piéton. 

En matière d'économie, pour "accompagner la relance" après le confinement, la Ville de Paris prévoit notamment de consacrer une enveloppe de 60 millions d'euros, dont 5 ME pour soutenir "un tourisme à impact positif" (tourisme écologique et compatible avec la lutte contre le réchauffement climatique), 15 ME pour les artistes et acteurs culturels, 6 ME pour aider les starts-up, commerces et entreprises culturelles, et 4 ME pour l'économie sociale et solidaire. Dans le domaine du tourisme, la Ville soutiendra le retour aux trains de nuit pour permettre aux touristes, notamment les plus jeunes, de se rendre dans la capitale "avec une moindre empreinte carbone". 

Le manifeste plaide pour "une alimentation saine". "Grâce à AgriParis, notre ville s'engagera pour garantir des commandes aux agriculteurs du bassin parisien" et "nous agirons pour une ville qui facilite les choix végétariens" (lutte contre les lobbys de la viande et de la pêche industrielle). Le programme commun des socialistes et des écologistes prévoit également la rénovation du logement social, la mise en place du "premier plan local d'urbanisme bioclimatique de France (pour "une conception bioclimatique des bâtiments"), la création d'une régie municipale Energie de Paris (sur le modèle Eau de Paris). 

Les candidats socialistes et écologistes souhaitent également "impliquer des citoyens tirés au sort dans les commissions du Conseil de Paris", "créer des assises citoyennes" (également par tirage au sort), et renforcer les conseils de quartiers qui doivent être "ouverts à des profils plus divers d'habitants".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.