Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13
Municipales : "le risque d'attraper le coronavirus", cause principale de l'abstention
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 10h40
Municipales : qui deviendra maire de Marseille ?
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 08h30

Municipales 2020 : Anne Hidalgo prône le "100% vélo" pour Paris

Municipales 2020 : Anne Hidalgo prône le "100% vélo" pour Paris
La maire PS sortante de Paris Anne Hidalgo lors d'un débat avec les autres candidates à la mairie de Paris, le 17 juin 2020.

, publié le jeudi 18 juin 2020 à 11h55

La maire socialiste sortante, candidate à sa réélection, souhaite que l'on puisse "roule à vélo partout, dans toutes les rues de Paris, sans se sentir en danger". Elle a également "réfuté" la thèse de "l'exil" de Parisiens qui fuiraient les conditions de vie de la capitale.

Si elle est réélue maire de Paris lors des élections municipales, Anne Hidalgo souhaite construire une ville 100% vélo avec "très peu de voitures".

"Il faut qu'on puisse rouler à vélo partout, dans toutes les rues de Paris, sans se sentir en danger, c'est ça le '100% vélo'", a expliqué jeudi 18 juin sur France Info l'actuelle maire socialiste de la capitale.



"Quand vous regardez l'augmentation de la pratique du vélo, à tout âge, c'est devenu quelque chose qui s'impose comme un moyen de transport y compris pour les trajets domicile-travail parce qu'il y a les infrastructures", a-t-elle déclaré. "Le vélo arrive quand il y a les infrastructures sécurisées, c'est ce que nous avons fait et on va aller plus loin", a poursuivi la maire sortante de la capitale qui souhaite que "seuls ceux qui ne peuvent pas se passer d'un véhicule personnel utilise leur véhicule personnel" et que "tout les autres aient des propositions alternatives", citant notamment les transports en commun, le vélo et la voiture en auto-partage.



La candidate socialiste est également revenue sur la transformation du périphérique inscrite dans son programme électoral. Elle a expliqué souhaiter "un endroit plus apaisé, pas une autoroute urbaine". Cela veut dire "avoir une voie pour le covoiturage, les taxis et les transports en commun, des pistes cyclables, des plantations d'arbres sur les abords du périphérique", a-t-elle indiqué. 

La candidate PS à un second mandat de maire de Paris Anne Hidalgo a également "réfuté" la thèse de "l'exil" de Parisiens qui fuiraient les conditions de vie de la capitale. Interrogée à propos des 60.000 habitants partis de la capitale depuis 2014, elle a rétorqué : "Paris ne se vide pas, c'est une variation saisonnière qui avait commencé depuis 2011", mais "des prévisions de l'Insee montrent que ça va réaugmenter en 2024". "Ce n'est pas de l'exil, je réfute ce mot-là", a-t-elle insisté. "Paris a toujours été une ville dans laquelle on vient, on repart, on fait une partie de sa vie".

Paris est-elle trop chère ? "Nous avons 80% de classes moyennes et populaires, 22,5% de la population dans le parc de logements sociaux", a affirmé Anne Hidalgo. L'édile a néanmoins souligné que les départs procédaient d'une "dédensification de la ville" en partie impulsée par ses services, via la "résorption d'habitats insalubres" : "On refait des logements en les agrandissant donc forcément ça veut dire moins de monde". Elle a aussi expliqué que "des phénomènes comme Airbnb sont venus prendre beaucoup de logements aux Parisiens sur le marché locatif".

Anne Hidalgo s'est insurgée contre les reproches de manque d'attractivité faits par ses concurrentes Rachida Dati (LR) et Agnès Buzyn (LREM) : "L'attractivité est là, vous croyez qu'on a gagné les jeux Olympiques comment ? Quand Mme Dati parle des berges de Seine en disant que ce sont des latrines à ciel ouvert, à quel Parisien ça parle, un message aussi dénigrant ?"

La maire de la capitale est arrivée en tête au 1er tour le 15 mars avec 29,3% des voix, devant la candidate Les Républicains Rachida Dati (22,7%) et la candidate LREM Agnès Buzyn (17,3%). Pour le second tour, Anne Hidalgo a fusionné sa liste avec Europe Ecologie - Les Verts. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.