Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05

Municipales 2020 : à Saint-Cloud, le candidat PS va à la rencontre des électeurs... sur Meetic

Municipales 2020 : à Saint-Cloud, le candidat PS va à la rencontre des électeurs... sur Meetic
"Mon cœur est déjà pris mais j'ai des idées à partager", a écrit Xavier Brunschvicg sur Meetic

, publié le jeudi 05 mars 2020 à 08h15

Le candidat PS à la mairie de Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine, Xavier Brunschvicg a eu une idée originale pour "draguer" les électeurs : s'inscrire sur des sites de rencontre...

Une tactique qui aura au moins le mérite d'intriguer les électeurs. Le candidat à la mairie de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) Xavier Brunschvicg (PS) a tenté de "draguer" les électeurs sur des sites de rencontres comme Meetic, Tinder ou encore Gleeden, comme l'a révélé Le Point.

"Mon cœur est déjà pris mais j'ai des idées à partager. Je suis là pour séduire et rencontrer les habitant(e)s de Saint-Cloud dans la perspective des #Municipales 2020.En tout bien tout honneur", écrivait-il notamment dans sa présentation sur Meetic.




"Je voulais voir jusqu'où ça pouvait aller, pousser un peu le système dans ses retranchements. Mais si je peux me permettre de faire le pitre, c'est aussi parce que derrière, y'a du boulot", a déclaré à l'AFP ce père de famille qui travaille dans la communication, faisant référence au 187 propositions de son document de campagne. Les plateformes lui ont cependant opposé une fin de non-recevoir, en supprimant son profil. "C'est moche", a réagi l'intéressé.

Une stratégie inédite

"Ils m'ont tout simplement censuré en supprimant ma fiche. Je retiens de cette expérience qu'il est tout à fait toléré de tromper son conjoint mais que profiter de ces sites pour rencontrer simplement des électeurs..., cela semble interdit", s'est indigné le conseiller municipal d'opposition selon Le Point.Une stratégie en tout cas inédite, qui détone d'autant plus après l'affaire Griveaux qui a secoué les municipales parisiennes. "J'habite aujourd'hui la maison qu'ont fait construire mes grands-parents et où je suis né. Depuis mon entrée en politique, dans le paysage municipal, je me suis beaucoup investi pour construire une offre alternative à celle de la majorité actuelle", a expliqué Xavier Brunschvicg.

Rappelons que la famille Le Pen possède une résidence à Saint-Cloud, dans le parc de Montretout. "Je ne cache pas davantage avoir toujours combattu l'extrême droite, mais cet engagement n'est pas un problème à Saint-Cloud. Car Jean-Marie Le Pen et sa fille ont beau avoir longtemps habité à Montretout, ils n'ont jamais compté beaucoup de votants dans la commune", a souligné le candidat, tête de liste "Saint-Cloud/Rive gauche".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.