Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13

Le ministre du Logement Julien Denormandie ne sera pas candidat aux municipales

Le ministre du Logement Julien Denormandie ne sera pas candidat aux municipales
Le ministre du Logement Julien Denormandie.

, publié le samedi 08 février 2020 à 19h00

Le ministre du Logement ne sera finalement pas candidat aux élections municipales de mars. Il préfère se consacrer au soutien des candidats marcheurs dans les villes où le Rassemblement national (RN) constitue une menace. 

Il met définitivement un terme au suspense. Le ministre du Logement, Julien Denormandie ne sera finalement pas candidat aux élections municipales de mars prochain, a-t-il annoncé samedi 8 février. Le ministre n'avait jusqu'alors pas exclu formellement de se présenter comme candidat, précisant fin 2019 qu'il ne le serait qu'à condition d'avoir des attaches personnelles dans la ville concernée. 


Soutenir les candidats marcheurs contre le RN

"Je ne me présente pas sur une liste", a déclaré au micro de France Inter Julien Denormandie. Une décision qu'il explique par son choix d'aller plutôt soutenir en personne les candidats de la majorité présidentielle dans les villes où il juge possible une élection d'un représentant du RN. Le ministre a d'ailleurs déjà commencé à mener campagne face au parti de Marine Le Pen : "j'étais à Dreux, j'étais dans le Nord-Pas-de-Calais ces dix derniers jours", a-t-il énuméré.

Trois ministres ont pour l'heure déclaré leur candidature comme têtes de liste : le Premier ministre Edouard Philippe au Havre, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérard Darmanin à Tourcoing, et le ministre de la Culture Frank Riester à Coulommiers (Seine-et-Marne).

D'autres doivent également être candidats, mais sans avoir précisé leur position sur la liste ou bien en ayant déjà indiqué qu'ils ne seraient pas en tête : Sébastien Lecornu (Collectivités locales) à Vernon dans l'Eure, Geneviève Darrieussecq (Anciens combattants) à Mont-de-Marsan dans les Landes, Jean-Baptiste Djebbari (Transports) à Limoges, Christelle Dubos (Solidarités) à Sadirac en Gironde, Marc Fesneau (Relations avec le Parlement) à Marchenoir dans le Loir-et-Cher, ou Marlène Schiappa (Egalité entre les femmes et les hommes) et Agnès Pannier-Runacher (Economie et finances) à Paris.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.