Municipales : pour Richard Ferrand la loi "PLM" est un "dysfonctionnement"
News
Orange avec Media Services - 05 juillet 2020 à 20h14
Jean Castex fixera le cap politique "en milieu de semaine prochaine"
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 21h42
Municipales à Marseille : Alain Delon soutient Samia Ghali
News
Orange avec Media Services - 03 juillet 2020 à 19h27
Marseille : Martine Vassal (LR) abandonne au profit de Guy Teissier (LR), un deuxième candidat se déclare
News
Orange avec Media Services - 02 juillet 2020 à 16h49
"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
News
Orange avec AFP-Services - 29 juin 2020 à 15h58
Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 14h10
Nord : un fils ravit le siège de maire à son père
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 13h00
Municipales : Lyon, Bordeaux, Besançon... Ces villes remportées par les écolos
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h21
Municipales : les candidats LFI "ont permis" que les coalitions écologistes l'emportent, estime Eric Coquerel
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 12h05
Municipales : "Ce n'est pas une bonne soirée pour LREM", reconnaît Stanislas Guérini
News
Orange avec Media Services - 29 juin 2020 à 11h13

"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson

"J'aurais dû venir avec une paire de couilles, peut-être que j'aurais eu le droit de parler", s'agace Brune Poirson
La secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson, le 12 février 2020 à l'Élysée.

, publié le lundi 29 juin 2020 à 15h58

Invitée dimanche soir sur Cnews pour débattre des municipales, la secrétaire d'État à la Transition écologique a reproché à ses interlocuteurs, dont le porte-parole du Rassemblement national Sébastien Chenu, de ne pas la laisser parler. "Arrêtez de me faire le coup de la femme qui ne peut pas parler...

C'est bon !", lui a répliqué la journaliste Laurence Ferrari.

Invitée à venir débattre des municipales dimanche 28 juin sur le plateau de CNews, Brune Poirson s'est emportée à plusieurs reprises contre ses interlocuteurs qui, selon elle, l'empêchait de s'exprimer. "En fait, j'aurais dû venir avec une paire de couilles et la poser sur la table, comme ça peut-être que j'aurais eu le droit de parler", a-t-elle fini par lâcher au porte-parole du Rassemblement national Sébastien Chenu. 


"Ne soyez pas déplacé, madame !", lui a alors a répondu le député du Nord. "C'est bon pour l'échange 'Tontons flingueurs'. Parlons un peu des écologistes...", les a coupé quelques secondes plus tard la journaliste Laurence Ferrari, alors que les deux parlementaires poursuivaient leur échange tendu.

"Je suis désolée, Laurence Ferrari. Je ne peux tout simplement pas parler", s'est agacée la secrétaire d'État quelques minutes après. "Mais si, vous pouvez, franchement...", lui a répondu Mme Ferrari. 

La présentatrice a également repris la ministre un peu plus tard dans la soirée, alors qu'elle débattait avec l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy Brice Hortefeux. "Brune Poirson, Brice Hortefeux... On comprend que vous n'êtes pas d'accord sur la crise sanitaire et sur la crise économique qui va évidemment submerger notre pays", les a coupé Laurence Ferrari, au grand dam de Brune Poirson. "Non mais dès que je parle..." a-t-elle commencé, avant d'être sèchement interrompue par la journaliste. "Non, mais arrêtez de me faire le coup de la femme qui ne peut pas parler... C'est bon !", a-t-elle balayé, avant de reprendre le fil de son discours. "Vous me coupez la parole systématiquement quand je suis en train de parler", s'est alors indignée Brune Poirson. Une réflexion qui n'a pas suscité de réaction.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.