Élu maire du Havre, quel avenir pour Edouard Philippe ?

Élu maire du Havre, quel avenir pour Edouard Philippe ?
©Panoramic
A lire aussi

, publié le dimanche 28 juin 2020 à 20h00

Edouard Philippe a été élu maire du Havre dimanche 28 juin. Une bonne nouvelle dans un quotidien mouvementé pour le Premier ministre régulièrement visé par les rumeurs de remaniement au gouvernement.

Il partait favori et n'a finalement pas eu de mauvaise surprise.

Dimanche 28 juin, Edouard Philippe a été élu en tant que maire du Havre (Seine-Maritime). Il a finalement récolté 58,3% des suffrages selon BFMTV. Face à lui, son principal concurrent le député communiste Jean-Paul Lecoq n'a pas réussi à inverser la tendance observée lors du premier tour.

La question est désormais de savoir quand le chef de gouvernement va rejoindre la mairie havraise. Depuis plusieurs semaines, en pleine campagne électorale, il a laissé entendre qu'il pourrait la retrouver très prochainement malgré sa fonction gouvernementale. « Ça peut arriver très vite. Si ça arrive très vite, ça sera très bien », indiquait-il auprès de France 3.



Un remaniement en vue ?

Depuis plusieurs semaines, des rumeurs évoquent un possible remaniement au sein du gouvernement. Edouard Philippe pourrait faire partie des victimes de ces changements. Ses oppositions avec Emmanuel Macron sont de plus en plus marquées, notamment concernant le déconfinement du pays.

« Le président avait tendance à vouloir aller vite. Le Premier ministre à vouloir y aller mollo. Le Premier ministre est dans la gravité, le président est tourné résolument vers des jours meilleurs », confie un proche de l'Elysée à Franceinfo. De son côté, Edouard Philippe a réaffirmé sa position. « Le président sait qui je suis, ce que j'incarne, ce que je peux faire et ce que je ne peux pas faire », a-t-il déclaré dans les colonnes de Paris Match.

Du côté de La République en Marche, le fait que l'actuel Premier Ministre n'a jamais daigné prendre sa carte du parti continue de faire grincer des dents. Si Emmanuel Macron n'a pas encore pris de décision définitive, une séparation apparaît comme inévitable selon certains. « La question c'est de savoir si Emmanuel Macron et Edouard Philippe sont d'accord sur la manière de faire redémarrer le pays », estime un proche du Président de la République.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.