Edouard Philippe témoigne sa "sympathie" à Benjamin Griveaux

Edouard Philippe témoigne sa "sympathie" à Benjamin Griveaux
Edouard Philippe, le 14 février 2020, au Havre

, publié le vendredi 14 février 2020 à 12h37

En déplacement au Havre, le Premier ministre a brièvement évoqué le départ du désormais ex-candidat de la majorité, sans en rajouter.
Edouard Philippe a réagi ce vendredi 14 février en fin de matinée à l'annonce par Benjamin Griveaux du retrait de sa candidature à la mairie de Paris. Le chef du gouvernement "respecte" la décision de Benjamin Griveaux de se retirer de la campagne municipale de Paris et a exprimé sa "sympathie" et son "soutien" à l'ancien porte-parole du gouvernement.

"La décision prise par Benjamin Griveaux, je la respecte, et j'aurai l'occasion de lui exprimer directement ma sympathie et mon soutien", a déclaré le locataire de Matignon en marge de la présentation de la liste qu'il mène aux élections municipales dans la cité normande.



"Je pense à Benjamin Griveaux qui a pris une décision en conscience. Une décision difficile" après la diffusion sur internet d'une vidéo intime, a dit Edouard Philippe. "A présent, il est urgent de laisser l'homme et sa famille en paix", a-t-il ajouté.


Le candidat investi par la majorité pour la campagne des municipales à Paris a jeté l'éponge après la diffusion d'une vidéo intime. Suite à des "attaques ignobles (...) j'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne. Cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires. C'est d'abord ma famille, vous l'aurez compris", a t-il résumé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.