Zimbabwe: la police tire des gaz lacrymogènes contre des partisans de l'opposition

Zimbabwe: la police tire des gaz lacrymogènes contre des partisans de l'opposition
Des partisans de l'opposition manifestent dans les rues de Harare le 1er août 2018, accusant la commission électorale de truquer les résultats des élections générales.

AFP, publié le mercredi 01 août 2018 à 15h31

La police a tiré des gaz lacrymogènes et fait usage de canons à eau mercredi à Harare pour tenter de disperser des partisans de l'opposition, qui accusent la commission électorale de truquer les résultats des élections générales, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les manifestants, massés devant des bureaux temporaires de la commission électorale, ont riposté à coups de pierres.

Certains brandissaient des affiches de l'opposition et ont allumé un feu dans la rue. "Non au mauvais décompte", pouvait-on lire sur une pancarte.

Plus tôt mercredi, la commission avait annoncé que le parti au pouvoir depuis 1980, la Zanu-PF, avait remporté la majorité des sièges à l'Assemblée nationale.

Les résultats de la présidentielle n'ont pas encore été annoncés mais le chef de l'opposition, Nelson Chamisa, a affirmé qu'ils étaient en train d'être truqués.

Des élections présidentielle, législatives et municipales étaient organisées lundi au Zimbabwe, les premières depuis la chute de Robert Mugabe en novembre, après trente-sept ans au pouvoir.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU