Yémen : « Si la France n'enquête pas, elle se rend complice de crimes de guerre »

Yémen : « Si la France n'enquête pas, elle se rend complice de crimes de guerre »©LEPOINT

LEPOINT, publié le lundi 16 avril 2018 à 16h55

Afrah Nasser, journaliste yéménite en exil, déplore une approche strictement humanitaire d'une guerre qui a pris en otages 22 millions de civils. Interview.

Plus de 10 000 Yéménites ont péri dans la guerre qui s'enfonce dans sa quatrième année. La crise humanitaire ne cesse d'empirer avec un million de Yéménites atteints de choléra, selon la Croix-Rouge, et plus de 8 millions au bord de la famine. Parallèlement aux bombardements dans la région du Nord-Ouest contrôlée par les rebelles houthis, la coalition saoudo-émiratie impose un embargo complet depuis six mois. Deux tiers de la population ont besoin d'aide, selon les Nations unies, qui ont appelé à débloquer 3 milliards d'euros pour « la pire crise humanitaire mondiale ».

Les Émirats arabes unis et l'Arabie…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.