Voitures vandalisées et tags incitant à la violence dans un village palestinien

Voitures vandalisées et tags incitant à la violence dans un village palestinien
Un homme vérifie le pneu crevé de sa voiture dans le village de Yassouf, en Cisjordanie occupée le 26 février 2020

, publié le mercredi 26 février 2020 à 16h47

La police israélienne a indiqué avoir ouvert une enquête après que des dizaines de voitures ont été vandalisées et des graffitis incitant à la violence peints dans un village palestinien du nord de la Cisjordanie occupée.

"Il y aura la guerre en Judée et Samarie (nom donné à la Cisjordanie par les autorités israéliennes)", indique un tag sur un mur de Yassouf près de Naplouse, où les pneus de plus d'une dizaine de voitures ont été crevés, a constaté un photographe de l'AFP.

Selon le maire du village Khaled Abeya, les auteurs de ces actes sont arrivés à l'aube. ils ont "dégradé 14 véhicules et tagué plusieurs slogans graves".

La police israélienne a indiqué avoir ouvert une enquête après que "des véhicules ont été endommagés et des graffitis retrouvés sur un immeuble".

M. Abeya a précisé que le village était entouré de plusieurs colonies israéliennes, mais ne pouvait pas affirmer avec certitude que les actes de vandalisme étaient le fait de colons.

Quelque 400.000 colons vivent dans des colonies en Cisjordanie --occupée depuis 1967 par Israël-- auprès de 2,7 millions de Palestiniens. Les colonies sont illégales aux yeux du droit international.

En février, les pneus de plus d'une centaine de voitures avaient été crevés et une mosquée la cible de graffitis racistes dans un village arabe du nord d'Israël.

Des ultras de la colonisation israélienne mènent depuis des années une politique du "prix à payer", qui consiste à se livrer à des agressions et des actes de vandalisme contre des Palestiniens, des Arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.