Hongrie: des milliers d'étudiants marchent pour leur "liberté"

Chargement en cours
Des étudiants hongrois manifestent à Budapest, le 23 octobre 2020
Des étudiants hongrois manifestent à Budapest, le 23 octobre 2020
1/3
© AFP, ATTILA KISBENEDEK

, publié le vendredi 23 octobre 2020 à 22h56

Des milliers d'étudiants hongrois ont manifesté vendredi à Budapest pour protester contre une perte d'autonomie de leur université et  une reprise en main idéologique par le Premier ministre souverainiste Viktor Orban.

Au nom de la "liberté", ils ont défilé torches à la main, formant une foule compacte de quelque 10.000 manifestants, selon les estimations d'un photographe de l'AFP.

La date n'avait pas été choisie au hasard, ce vendredi marquant l'anniversaire du début de l'insurrection estudiantine contre le régime communiste, le 23 octobre 1956.

"Pays libre! Université libre!", ont scandé les protestataires, tandis que se succédaient à la tribune des étudiants de l'Université d'art dramatique et cinématographique (SZFE), occupée depuis début septembre.

Les élèves et leurs professeurs dénoncent la mise sous tutelle de leur établissement par une fondation proche de Viktor Orban et la désignation par le gouvernement d'un nouveau conseil d'administration.

La semaine dernière, la faculté avait sommé les occupants de libérer les lieux mais ces derniers ont refusé d'obtempérer.

Vendredi, un tribunal de Budapest a jugé "illégale la grève" des enseignants de la SZFE. Selon la nouvelle direction, la privatisation de la faculté, qui a vu son budget doubler pour 2021, vise à améliorer le niveau de l'enseignement prodigué.

Viktor Orban avait annoncé en 2018 une ère de "grands changements" dans le secteur culturel et intellectuel, considéré comme un foyer du libéralisme opposé à sa volonté de réorienter la société hongroise vers les valeurs traditionnelles.

Les étudiants disent défendre leur "autonomie universitaire", garantie juridiquement par la charte européenne des droits fondamentaux, la Hongrie étant membre de l'Union européenne (UE) depuis 2004.  

Le gouvernement hongrois a déjà réformé la gestion des théâtres et privé d'autonomie la direction de l'Académie hongroise des sciences.

Bruxelles a déclenché fin 2018 une procédure exceptionnelle, toujours en cours, pour risque de "violation grave" des valeurs de l'UE, pointant notamment l'assujettissement croissant au pouvoir politique de la communauté universitaire hongroise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.