Yémen : labyrinthe régional

par euronews-fr

L'intervention militaire lancée par l'Arabie saoudite et ses alliés sunnites dans le conflit au Yémen fait monter les enjeux, et accentue les risques d'une guerre par procuration entre le royaume wahhabite, gardien de l'islam sunnite, et l'Iran, principale puissance régionale chiite.

Katherine Zimmerman, chercheuse, American Enterprise Institute :
"La raison pour laquelle le Yémen est si important, c'est qu'historiquement, ce n'était pas un pays sectaire, or la position de l'Iran au Yémen ces dernières semaines, ces derniers mois s'est beaucoup renforcée, et elle représente donc beaucoup plus une menace pour les Etats sunnites dans la région", explique cette analyste.

Les Houthis sont des zaïdites, une branche de l'islam chiite dominante dans le nord du Yémen. Ils ne sont que 5 % de la population yéménite, face aux 70 % des Chaféistes, une branche de l'Islam sunnite. Or, contrairement à l'Irak ou à la Syrie, les fidèles prient ensemble dans les mosquées, et coexistent pacifiqu

Vos réactions doivent respecter nos CGU.