Victoria Fontan à Kaboul: "On se sent un peu comme sur le Titanic, on ne sait pas qui va s'en sortir ou pas"

par BFMTV

L'évacuation de diplomates, d'étrangers et d'Afghans ayant travaillé pour eux s'organise lundi dans l'urgence et dans des conditions très difficiles à Kaboul, tombée aux mains des talibans. "On se sent un peu comme sur le Titanic, on ne sait pas qui va s'en sortir ou pas", raconte sur BFMTV la Française Victoria Fontan, vice-présidente de l'Université américaine d'Afghanistan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.