Un combattant du ghetto de Varsovie se souvient

par afp

Condamnés à mourir dans des chambres à gaz, les derniers jeunes juifs du ghetto de Varsovie, ont au moins voulu choisir leur mort et mourir au combat, l'arme à la main, se souvient Simcha Rotem, dit Kazik, l'un des derniers combattants ayant survécu à cette révolte désespérée contre les Allemands nazis. Durée: 00:45

Vos réactions doivent respecter nos CGU.