Ukraine : l'opposition dénonce un "simulacre", après la table ronde

par euronews-fr

Signe que le dialogue n'est pas rompu, le pouvoir et l'opposition se sont retrouvés ce vendredi autour d'une table en Ukraine. Une réunion à laquelle participaient trois anciens présidents dont Léonid Koutchma.
Vitali Klitschko, l'un des leaders de l'opposition, a mis en garde l'actuel chef de l'Etat Viktor Ianoukovitch contre la tentation de régler la crise par la force.
Après ces discussions, Klitschko a déclaré que le pouvoir "n'avait pris en compte aucune de leurs exigences" et qu'il s'agissait d'un "simulacre". Mobilisée ces dernières semaines, l'opposition a bien l'intention d'organiser une grande manifestation dimanche.
L'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko a appelé les Ukrainiens à y participer en masse. "Si nous sommes plus nombreux, nous aurons plus de chance de remporter une victoire pacifique et légitime, a souligné la fille de l'ancienne dirigeante.
L'opposition réclame notamment la démission du gouvernement et, entre autres, la signature d'un accord avec l'Union européenne.
Une prise de position ce vendredi a été très remarquée: c'est celle de l'oligarque le plus riche d'Ukraine, Rinat Akhmetov. Il a pris la défense des manifestants pro-européens, en dénoncant le recours aux forces de l'ordre envoyées mercredi contre les protestataires à Kiev.

Avec AFP et Reuters

Vos réactions doivent respecter nos CGU.