Tsipras accuse le FMI de vouloir «humilier et appauvrir» la Grèce

par Libé Zap

Le Premier ministre grec est furieux. Son gouvernement se retrouvera confronté à un défaut de paiement dans quelques jours, si aucun accord n'est trouvé avant le 30 juin. Devant les députés du Parlement grec, Alexis Tsipras accuse violemment les créanciers du pays, et plus particulièrement le FMI, de vouloir «humilier et appauvrir» son gouvernement. «Il est temps pour l'Europe de discuter sérieusement et de façon cohérente du futur de la Grèce, mais aussi de l'Europe», a-t-il déclaré devant son groupe parlementaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.