Trump aux côtés de Macron pour le 14 juillet

par euronews (en français)

L‘événement ne fait pas l’unanimité. Donald Trump a finalement dit oui à Emmanuel Macron. Le président américain sera présent aux côtés de son homologue français pour célébrer le 14 juillet.

Leur premier contact, le 25 mai, en marge du sommet de l’OTAN, avait fait jaser. La poignée de main des deux hommes avait été décortiquée, Macron avait expliqué quelques jours plus tard que cela avait été un “moment de vérité”...

Alors pourquoi Macron a-t-il réitéré son invitation ? Pourquoi Trump a-t-il accepté ?

Officiellement, l’Elysée avance que cette invitation avait été décidé bien avant cette nouvelle présidence pour célébrer le centième anniversaire de l’entrée en guerre des Etats-Unis sur le sol français en 1917.

C’est surtout “un joli coup médiatique et politique” pour nombres d’analystes qui y voient l’occasion pour les deux chefs d’Etat l’occasion d’appuyer leur volonté de répondre de concert en cas d’attaque chimique en Syrie.

Mais dans la classe politique, cette visite a suscité la surprise et la colère de nombreux partisans des accords de Paris sur le réchauffement climatique, dont les Etats-Unis se sont retirés le er juin. En Grande-Bretagne, on ne comprend pas ce geste alors que la perspective d’une visite similaire a rencontré une vive opposition.

Monsieur #Trump n’est pas le bienvenu le #14juillet. C’est la fête de la liberté des Français. M. Trump, c’est l’#OTAN. #E1Matin #Europe1— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) 28 juin 2017

Avec #Macron, c’est “Make France Small Again”. #Trump #14Juillet2017 #14Juillet pic.twitter.com/d68MSafUG7— Damien Mariller (@DamienMariller) 27 juin 2017

#Trump #14juillet : “C’est très contre-productif de récompenser quelqu’un qui nous a fait un bras d’honneur sur le #climat“, yjadot pic.twitter.com/rSAj6DcqTW— CNEWS (CNEWS) 28 juin 2017

Vos réactions doivent respecter nos CGU.