Tensions entre Washington et Moscou, sur fond de piratage informatique

par libezap

Pour la Maison blanche, confortée par la publication d'un rapport de la CIA, cela ne fait aucun doute : la Russie est à l'origine du piratage informatique dont ont été victimes Hillary Clinton et son équipe de campagne lors de la dernière l'élection présidentielle. Une fuite susceptible d'avoir fragilisé la candidature démocrate.

Sur la radio publique américaine, Barack Obama est passé hier à l'offensive : «Il est clair que, si un gouvernement étranger, quel qu'il soit, tente d'entacher l'intégrité de nos élections, alors nous devons agir.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.