Tensions à Lesbos, les migrants perdent patience

par euronews (en français)

La colère grandit parmi les migrants sur l‘île de Lesbos, épuisés par l’attente. Face au nombre de personnes, ce mercredi, la police permet aux réfugiés de rentrer par petits groupes dans la zone sécurisée d’enregistrement. C’est la dernière étape avant de pouvoir embarquer pour Athènes. Mais elle se fait rapidement déborder par la foule, et se sert de bâtons pour repousser ceux qui forcent le passage.

“S’il vous plaît, supplie Ali, un Afghan, dépêchez-vous, parce qu’on ne peut pas attendre, on perd de l’argent, on n’a pas de place, comme vous le voyez il n’y a pas de place pour vivre et rester ici. On veut juste nos billets pour aller à Athènes. C’est tout ce qu’on veut.”

En arrivant il y a deux jours, Ali s’est vu remettre un numéro. Mais cela ne lui a pas encore ouvert les portes du Pirée. Djamal Zamoum, représentant de l’UNHCR, est inquiet :

“Ca dépend de la façon dont ça va évoluer dans les prochains jours, mais plus il y aura de monde, plus il y aura de risque que la s

Vos réactions doivent respecter nos CGU.