Syrie : la trêve tient bon malgré des combats sporadiques

par euronews (en français)

En Syrie, le cessez-le-feu instauré depuis jeudi minuit tient tant bien que mal.

Parainée par Moscou et Ankara, cette trêve globale n’a pas empêché des combats sporadiques au nord-ouest de Damas, mais aussi dans la province centrale de Hama et à Idleb au sud-ouest d’Alep.

La trêve a été conclue avec sept groupes de rebelles armés représentant quelque 60 000 combattants, selon Moscou. Mais les jihadistes de Daesh et ceux de la mouvance d’Al-Qaïda ne sont pas concernés.

Syrie : Damas, Moscou, Ankara et l’opposition annoncent un accord de cessez-le-feu https://t.co/3Dj9zHIDiS— Le Monde (@lemondefr) 29 décembre 2016

A Idleb, où sont arrivés des milliers de rebelles fuyant les ruines d’Alep, la situation reste néanmoins tendue.

Les regards sont désormais tournés vers Astana, au Kazakhstan, où des négociations de paix se préparent en coulisse entre Moscou, Ankara et Téhéran.

Avec Agences

Vos réactions doivent respecter nos CGU.