Syrie : exode massif des civils à l'est d'Alep

par euronews (en français)

En Syrie, l’exode des civils n’en finit plus à l’est d’Alep. Samedi matin, près de 20 000 personnes auraient fui les quartiers rebelles, selon les autorités russes.

En quelques jours ce sont près de 80 000 civils qui auraient pris la fuite pour échapper aux bombardements et aux règlements de compte parmi les rebelles.

Réunion internationale à Paris sur la situation à Alep https://t.co/Q5PyalVZSi #AFP pic.twitter.com/4bdk6c0L3a— Agence France-Presse (@afpfr) 10 décembre 2016

Selon le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, “1217 rebelles ont rendu leurs armes” et “93% de la ville est désormais contrôlée par les autorités syriennes”.

Mais pendant l’exode, les bombardements continuent.

Vendredi et samedi les forces syriennes et leurs alliés ont intensifié le pilonnage du secteur. “Un déluge de feu inoui”, selon le porte-parole des secouristes d’Alep.

#Alep “Il n'y a pas d'eau, pas d'électricité, plus d'hôpitaux fonctionnels sauf un (...) on ne voit pas de solution politique” MSF_france pic.twitter.com/V7tw27wH42— franceinfo (franceinfo) 10 décembre 2016

Les combats ont déjà causé la mort de plus de 500 civils depuis le 15 novembre. Sans parler des centaines de blessés qui n’ont toujours pas pu être soignés et de ces civils qui ont fui la ville mais que l’on a jamais retrouvé.

Avec Agences

Vos réactions doivent respecter nos CGU.