Syrie : Assad oublie que "la crise migratoire a commencé bien avant la création de l'État islamique"

par euronews (en français)

L‘émissaire de l’Onu pour la Syrie est arrivé à Damas ce jeudi pour discuter d’un processus de paix. La visite de Steffan de Mistura intervient alors que l’Europe fait face à une crise migratoire sans précédent et veut une solution politique au conflit, quitte à trouver un compromis avec le président Bachar el-Assad, dont elle exigeait jusqu‘à maintenant le départ.

Une entente qui risque d‘être difficile à obtenir puisque pour le président syrien, les occidentaux sont les seuls “responsables de la crise des migrants”, l’europe soutenant les “terroristes”, a-t-il redit dans une récente interview accordée à six médias russes.

Or, pour Damas la lutte contre le terrorisme est la priorité et le prélude à une solution politique à la crise syrienne. Et le régime semble avoir le soutien de Moscou qui affiche de plus en plus ouvertement sa présence militaire en Syrie, tout en proposant d’ouvrir un dialogue avec Washington.

La guerre civile en Syrie dure depuis plus de quatre ans. Elle a d

Vos réactions doivent respecter nos CGU.