REPORTAGE - Beaucoup de médecins quittent l'Irak "parce que c'est trop difficile"

par BFMTV

L'Irak est le pays qui subit le plus d'attentats perpétrés par Daesh. A l'hôpital de Bagdad, victimes civiles et militaires se croisent sous le regard des médecins qui se sentent, de plus en plus, en première ligne. "Il y a beaucoup de médecins qui quittent le pays parce que c'est trop difficile. On risque d'être tué ou agressé alors beaucoup préfèrent s'enfuir. Vous savez maintenant, ici comme en Europe la situation est la même. Le terrorisme est aussi en Europe", explique le docteur Rafid qui travaille à l'hôpital de Bagdad depuis 8 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.