Réfugiés syriens : l'arrivée en Turquie et l'espoir d'une vie meilleure en Europe

par euronews (en français)

Jarabulus, en Syrie. Depuis deux ans, ce village est aux mains de l‘État islamique après de durs combats entre les jihadistes et les milices kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). Karkamis, en Turquie. À peine 500 mètres séparent les deux villages, pourtant la guerre civile qui fait rage en Syrie les a complétement coupés l’un de l’autre.

La frontière turco-syrienne s‘étend sur 950 kilomètres, mais elle ne suit aucune barrière naturelle, fleuve ou montagne. Elle est matérialisée par une simple ligne tracée après la Première Guerre mondiale.

Si des familles ont été séparées, les liens ne se sont par rompus pour autant. Ici, pendant un siècle, la contrebande été une activité normale. La famille d’Ali Yilmaz habite juste à côté de la frontière et elle a déjà accueilli des dizaines de réfugiés syriens.

“Nous sommes directement touchés par les événements en Syrie. Ceux qui fuient sont des êtres humains. Ils sont comme nous. Ils échappent à la cruauté du régime avec leurs enfan

Vos réactions doivent respecter nos CGU.