Pyongyang "ne veut pas vraiment" annuler le sommet (analyste)

par afp

Pyongyang ne veut pas vraiment annuler le sommet prévu le 12 juin, assure un analyste sud-coréen après que la Corée du Nord ait menacé d'annuler la rencontre si Washington cherchait à l'acculer à renoncer unilatéralement à son arsenal nucléaire.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU