Portugal : la révolte silencieuse

par euronews (en français)

Le calme et la mansuétude, qui faisaient la réputation des Portugais, ont fini par se transformer en colère, il y a 3 ans en 2012.

Des manifestations pleines de rages contre le plan d’austérité draconien que le gouvernement allait faire approuver au Parlement.

Pour éviter la banqueroute, le Portugal s’inflige, sous l‘égide de la troïka européenne, une hausse d’impôts sans précédent : la charge fiscale nationale devient l’une des plus élevées de l’Union européenne. Et c’est un gouvernement de centre-droit qui mène la danse, après l‘échec des socialistes aux élections de juin 2011.

Depuis le nombre de personnes ne percevant que le SMIC portugais, soit 505 euros, a augment de 70 %. Aujourd’hui, c’est le cas d’un salarié sur 5.

Cette rude austérité a provoqué une émigration massive.

Depuis 2011, un demi-million de Portugais ont quitté leur pays, qui compte un peu plus de 10 millions d’habitants. Les jeunes diplômés n’ont que deux choix, partir ou se résigner.

Ana Morgado, jeune diplô

Vos réactions doivent respecter nos CGU.